Logo APMH

Liste des articles parus dans la lettre :

1ERES ASSISES MOST PATIENTS MEDECINS

photo de l'auteur absente
par Le bureau
( )


Spécialité de l'article : Médecine générale

Parution du 2010-01-01   pour la lettre n° 53

           Le 13 Juin 2009 se sont tenues à Paris, les 1ERES Assises Nationales MOST Patients Médecins autour d’un enjeu majeur et d’actualité :
« la place des Thérapeutiques Alternatives dans le système de santé français ».
       Pour la première fois en France, se trouvaient réunis, dans un lieu ouvert à tous, médecins, patients et organismes payeurs autour d’un objectif commun : la place des MOST (Médecins à Orientation Spécifique Thérapeutique) dans le système de santé.

UNE TRIPLE NAISSANCE :

            Au départ, un constat : la demande grandissante et légitime des citoyens français à utiliser des thérapeutiques alternatives face aux remaniements du système de santé français qui tend au contraire à les marginaliser ou même les exclure.
   Forte de ce constat, la commission Médecins à Exercice Particulier de l’Union Régionale des Médecins Libéraux de la région PACA a initié la constitution de ce rassemblement à la fin de l’année 2008.
Lors d’un colloque à Marseille, le 15 novembre 2008, se sont réunis dans ce but les syndicats des différentes spécificités thérapeutiques, les sociétés savantes et les écoles, ainsi que des associations de patients et des complémentaires de santé autour d’un thème natio-nal : « la place des MEP dans le système de santé ».
Sous le vocable MEP, créé par les caisses dans les années 70, se trouvaient regroupées 53 exercices médicaux aussi différents que l’homéopathie, la médecine légale, l’angiologie et la médecine aéronautique.
Très vite, la nécessité d’individualiser un groupe cohérent apparut comme une évidence ; les MOST (Médecins à Orientation Spécifique Thérapeutique) étaient nés : des médecins qui utilisent, après une démarche diagnostique identique à tous les généralistes, une spécificité thérapeutique, seule ou en association avec les thérapeu-tiques allopathiques.

    La deuxième évidence, c’était la nécessité d’unir nos forces et de nous fédérer pour avoir une chance de nous faire entendre ; deux jumeaux voyaient alors le jour : FAMOST qui rassemble syndicats, écoles et sociétés savantes des différentes spécificités, et POLE MOST qui regroupe la FAMOST, des associations de patients, et des complémentaires de santé intéressées par la prise en compte de soins MOST.
Le but de PÔLE MOST est d’unir les forces et les idées de tous dans divers domaines pour constituer une force de proposition, affirmer notre existence et faire reconnaître notre spécificité.
    L’objectif initial a été très largement dépassé : une trentaine de structures constitutives, deux importantes complémentaires de santé, sept nouvelles associations postulantes depuis la création.
Les MOST pourront ainsi déterminer leur juste place dans le système de santé pour continuer à pratiquer une médecine de qualité et as-surer le libre choix thérapeutique aux médecins et aux patients.
Les MOST continueront à défendre la dimension humaniste de la médecine, prenant en compte l’individu dans sa globalité et dans son contexte.

LES ASSISES :

         Ce jour là, dans les salons du Tapis Rouge, plus de 300 personnes se sont assemblées dans la salle de conférence, autour des stands des exposants et des tables de libre échange médecins-patients.
Aux côtés des laboratoires, plusieurs stands d’associations ont été très visités. Le soutien de tous a permis d’assurer la gratuité d’accès et la tenue de deux stands humanitaires MOST.
     Patients et médecins composaient l’auditoire à parts égales selon un sondage spontané en milieu d’après-midi : autre objectif atteint.
Les prises de parole des intervenants et des participants se sont avérées pour la quasi-totalité d’entre elles d’une grande tenue, té-moignage de la réflexion et de l’engagement de tous.

     Réunissant de nombreuses personnalités, les tables rondes ont suscité des débats nourris et passionnés, foisonnants d’idées et d’expériences, avec toujours le même regret : le manque de temps pour exprimer ses opinions, échanger, approfondir :

  •   « La place des médecins à spécificité thérapeutique dans le système de santé » :  Avec la participation des Drs Jacky AHR (secrétaire général du Conseil National de l’Ordre des Médecins), Jean MARTY (Président de la section spécialiste de l’URML Midi-Pyrénées), Philippe DUCREUX (Secrétaire Général de la Société Fran-çaise de Mésothérapie), Daniel SCIMECA (Président du Copil MEP de l’URML Ile de France), de Maître Hervé de FONTMICHEL, de Madame Colette PRADELLE (Association pour la Promotion de la Médecine Anthroposophique), de Monsieur Romain MIGLIORINI (Président de la Mutualité des Travailleurs de la Région Lyonnaise)
  •  « L’aspect médico-économique : quel est l’apport des MOST en termes d’économie de santé, de prévention, d’amélioration de la santé publique, comment l’objectiver ? » :  Avec la participation des Drs Philippe DUCREUX, Daniel SCIMECA, Joëlle GUILHOT, Denis LAURENS (Président de la Société Française de Mésothérapie), Jean MARTY, Mon-sieur Romain MIGLIORINI, Madame Isabelle ROSSI (Prési-dente de l’Association pour la Promotion de la Médecine Ho-méopathique).
  •  « L’accès aux soins MOST : les problèmes de la démographie médicale, les difficultés d’accès pour les jeunes médecins aux enseignements post universitaires de thérapeutiques spéci-fiques, les obstacles économiques engendrés par la néces-saire longueur des consultations » : Avec la participation des Drs Ghislaine GRIMALDI (Société Française d’Endobiogénie Médicale), Denis LAURENS, Ro-bert KLEMPENICH (Association pour la Recherche en Médecine Anthroposophique), Pierre POPOWSKI (Associa-tion Pour l’Alternative en Médecine), Madame Colette PRADELLE, Monsieur Romain MIGLIORINI, Madame Isabelle ROSSI.

- Le Label MOST :
         Réclamé par les associations de patients, il permettra de se retrouver dans le dédale des offres de soins, des publications, de la recherche, des écoles et organismes de formations, renseignant les patients sur la qualité des soins et du soignant. Ce label trouvera une application majeure dans le domaine de la communication grand public : un article publié dans cette presse pourra se prévaloir de ce label de qualité.
Avec la participation des Drs Albert Claude QUEMOUN, Martine GARDENAL, Ghislaine GRIMALDI, Denis LAURENS, Pierre POPOWSKI, et de Madame Isabelle ROSSI.
Nous ne prétendions pas, bien évidement, régler tous les problèmes, mais juste jeter les bases de nos futures projets et constituer l’union de nos forces et de nos énergies dans leurs diversités pour les réaliser.
Nous voulons croire que nous pouvons gagner ce pari, fou il y a peu de temps encore : EXISTER ET NOUS FAIRE ENTENDRE.

      Nous avançons et avancerons encore pour saisir cette chance, pour que nos thérapeutiques ne soient pas évincées du parcours des soins, avec tous ceux (de plus en plus nombreux) qui ne se trompent pas et veulent faire bouger les choses.
C’est aussi la voix de nos patients qui peut faire pencher la balance : c’est parce qu’ils exprimeront haut et fort leur désir de garder leur libre choix thérapeutique que nous aurons une chance d’arrêter la machine à formater, à uniformiser, à dispenser le soin unique.
   Le mouvement citoyen MOST est né : à nous, à vous de le nourrir pour le faire grandir et devenir adulte.

RENDEZ VOUS LE 10 AVRIL 2010 POUR LES
2EMES ASSISES MOST


Logo MOST

Logo MOST

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon
Tel : 06 89 28 33 20
courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109