Logo APMH

Liste des articles parus dans la lettre :

Editorial - Lettre 39

Photo de l\'auteur
par Jacqueline Peker
( La présidente)


Spécialité de l'article : Editorial

Parution du 2005-07-01   pour la lettre n° 39

VOUS AVEZ BIEN DIT « HOMÉOPATHIE » ?

On a jugé à Quimper des parents qui ont laissé mourir leur enfant et trois médecins « homéopathes », qui déclarent avoir été trompés. Les parents l’ont privé de soins et des aliments indispensables à son âge et à sa croissance. Les médecins consultés auraient dû décrocher leur téléphone, demander l’hospitalisation immédiate de l’enfant et appeler la gendarmerie. Les parents adeptes de la kinésiologie sont des assassins et ont été jugés comme tels.

S'ils ont commis une négligence les médecins – homéopathes ou pas – sont indignes de leur diplôme et de la médecine qu’ils prétendent utiliser. Mais de grâce, qu’on cesse de juger les médecines naturelles, et plus particulièrement l’homéopathie. Jugeons les hommes et punissons-les. Un point c’est tout.

L’Homéopathie est une technique thérapeutique qui existe depuis plus de 200 ans. Les médecins homéopathes ont un diplôme, et je n’en connais aucun qui hésite à prescrire autre chose que des médicaments homéopathiques, quand l’état du malade l’exige. J’ai été vétérinaire homéopathe pendant 40 ans, et personne ne peut me reprocher d’avoir prescrit des antibiotiques ou des corticoïdes lorsqu'il le fallait. Ce qui compte, c’est le malade. Ceux qui ont laissé mourir le petit Kerywan méritaient d'être sévèrement punis.

Je veux bien croire que la kinésiologie résout tous les problèmes de santé…, mais aucun exercice musculaire ne remplace le pain, les légumes, le fromage ou la viande. Kerywan à 18 mois ne pesait guère plus qu’un bébé de 9 mois, « un enfant du Sahel » ose affirmer l’un des coupables !

Les homéopathes – médecins ou vétérinaires – respectent leurs malades et connaissent leurs possibilités. Alors, que les médias cessent de tout mélanger et d’incriminer l’Homéopathie. Oui, j’ai bien dit l’Homéopathie, et surtout pas quelques thérapeutiques enseignées par des gourous. L’Homéopathie s’apprend, et sa pratique quotidienne exige une compétence et une rigueur dont il devrait être interdit de douter. La Charte du médecin homéopathe, établie par le Syndicat National des Médecins Homéopathes Français, est là pour le confirmer. Ne confondons pas "négligence", disons même "indifférence dangereuse", avec une méthode thérapeutique qui n’a vraiment plus besoin de faire ses preuves. Un Français sur trois fait confiance à l’Homéopathie… oui, j’ai bien dit à l’Homéopathie. Les hôpitaux, enfin, ouvrent leurs portes à nos petits granules mystérieux. Le petit Kerywan est mort de faim et ses parents ont été punis. L’Homéopathie ,elle, sait se faire respecter.

illustration absente

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon
Tel : 06 89 28 33 20
courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109