Logo APMH

Liste des articles parus dans la lettre :

Editorial - Lettre 41 L'actualité n'est pas la même pour tout le monde

photo de l'auteur absente
par Jacqueline Peker
( La présidente)


Spécialité de l'article : Editorial

Parution du 2006-02-01   pour la lettre n° 41

L’ACTUALITE N’EST PAS LA MEME POUR TOUT LE MONDE

Le 27 janvier 1756, à Salzbourg, Mozart venait au monde. Nous fêterons son 250e anniversaire pendant toute l’année 2006.

Le 10 avril 1755, à Meissen, près de Dresde ; venait au monde, Samuel Hahnemann. Nous aurions dû fêter son 250ème anniversaire en 2005…

Je venais toute juste d’accepter la présidence de l’APMH et je n’ai pas osé vous en parler et pourtant, sans cet homme-là, notre vie à tous ne serait pas la même, l’homéopathie nous permettant de regarder le monde qui évolue autour de nous d’une façon bien différente.

Ces deux hommes sont présents aujourd’hui. Du premier, les médias du monde entier vont parler. Le second est oublié, parfois méprisé, pourtant, il aura transformé la médecine, et aura même contribué à la créér, et il aura permis une meilleure connaissance de l’homme dans sa totalité.

La musique de Mozart est partout. Elle imprègne notre vie. Cette année 2006 va lui être consacrée… c’est bien. Espérons que ce nom sera connu de tous. Il y aura des films, des livres, des émissions de radio et de télévision, des bibelots de toute sorte… Mozart à la « Une » de toute la presse.

2005 s’est effacé. Qui s’est souvenu de Samuel Hahnemann ? Peut-être les membres de l’Académie de Médecine qui continuent à crier leur anti(homéo)pathie. Samuel Hahnemann, c’est l’Homéopathie dans ses principes comme dans ses applications, et ce depuis plus de 200 ans. Sachez qu’en 1805, il publiait « La médecine de l’expérience ». Combien de malades ont été guéris, ou au moins soulagés. Hahnemann, privé de médicaments efficaces, avait préféré abandonner la médecine… mais pauvre, il devint un rat de bibliothèque. Comment s’est-il intéressé à l’action d’un médicament sur un sujet sain, comment a-t-il noté tous les symptômes de l’intoxication, pourquoi a-t-il rapproché ces symptômes de ceux du malade, pourquoi a-t-il dilué et dynamisé le remède pour qu’il puisse guérir ? Etait-il un visionnaire ? Un savant de grand mérite qui aurait eu 250 ans le 14 avril 1755 ? Pardon, Monsieur Hahnemann pour cet oubli.

Mozart est parti le 5 décembre 1791 à Vienne. Il avait 35 ans et laissait une œuvre considérable.
Hahnemann est parti le 2 juillet 1843 à Paris. Il avait 88 ans et laissait une œuvre considérable que nous devons faire connaître, ici et partout dans le monde.

Mozart est chaque jour présent dans ma vie, mais depuis plus de 50 ans, Samuel Hahnemann m’a appris à mieux connaître et comprendre les hommes et les animaux.

Aujourd’hui, j’ai décidé de me battre, avec vous tous, pour que personne ne l’oublie et que l’on respecte SA médecine, une vraie médecine qui respecte – elle - tous les êtres vivants.

2005 s’est effacé 2006 déjà s’illumine.

Je vous souhaite une « très bonne année » pour tout, partout, avec un petit coin de ciel bleu chaque jour.

illustration absente

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon
Tel : 06 89 28 33 20
courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109