Logo APMH

Liste des articles parus dans la lettre :

Editorial - Lettre 43 Le mensonge resiste au temps

photo de l'auteur absente
par Jacqueline Peker
( La présidente)


Spécialité de l'article : Editorial

Parution du 2006-10-01   pour la lettre n° 43

LE MENSONGE RESISTE AU TEMPS…

« Le mensonge compte bien plus que la vérité. La preuve : n’est-il pas répandu à bien plus d’exemplaires ? » écrivait Paul Leautaud il y a bien longtemps. On disait alors que les chats errants, qui seuls débarrassaient Paris de ses rats, étaient atteints de maladies dangereuses pour la santé des hommes et qu’il fallait les abattre tous… Mensonge ! N’a-t-on pas brûlé les chats noirs accusés de collaborer avec les sorcières ? Mensonge !

Mais, n’a-t-on pas, à la fin du 19e siècle, affirmé que ce médecin allemand qui soignait les fous avec des médicaments fabriqués d’une « drôle » de façon, était un charlatan ? Mensonge ? Oui ! Mensonge, car depuis cette fin du 19e siècle, les techniques médicales mises au point par Samuel Hahnemann ont fait leur chemin. On les respecte et on les pratique en France, en Europe, dans le monde entier. 200 ans d’injures, de mépris, de rebuffades, de mensonges ! Mais aussi 200 ans de confiance, de soulagement, de compréhension, de guérisons.

Mais le mensonge encore et toujours écrase la vérité. Guizot a défendu l’homéopathie et Hahnemann devant l’Académie de Médecine. Victor Duruy, ministre de l’instruction publique de Napoléon III a aidé le Dr Imbert-Goubeyre de Clermont-Ferrand, à déposer une pétition, destinée aux Sénateurs, et faisant connaître les bienfaits de cette médecine tant critiquée.

Les médecins homéopathes du 20e siècle ont tous lutté contre ces mensonges agressifs imposés par les pouvoirs publics et par les médecins officiels. Ils ont créé des écoles, établi des sociétés médicales, écrit des centaines d’ouvrages. Saluons Vannier, Demarque, Beruard, Hodiamont, Barbancey, Henri et Jean Boiron et tant d’autres. Ils ont conspué tous les propos mensongers qui les salissaient. Bien sûr on les a traités de « charlatans », mais ils ont gardé la tête haute, toujours soutenus par leurs malades.

« La dérive sectaire de l’homéopathie ? » Mensonge ! Un médecin homéopathe est un médecin qui a choisi la liberté… une liberté qui seule, lui permet de mieux comprendre le malade et sa maladie, qui seule lui permet de choisir la thérapeutique la mieux indiquée.

L’APMH – votre association – se bat contre cette politique du mensonge. Des pharmaciens, des laboratoires, des médecins, s’associent à leurs patients pour protéger la vérité… mais c’est parce que nous serons nombreux, très nombreux, que nous pourrons combattre ceux qui nous attaquent sans répit.

Jacqueline PEKER

illustration absente

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon
Tel : 06 89 28 33 20
courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109