Logo APMH

Liste des articles parus dans la lettre :

HOMEOPATHIE ET RHUMATISMES

photo de l'auteur absente
par Alain Horvilleur
( Médecin homéopathe)


Spécialité de l'article : Rhumatologie

Parution du 1992-03-01   pour la lettre n° 2

       Les douleurs sont·elles piquantes, brûlantes ou tlraillantes ?... Ponctuelles ou relatlvement étendues 7... Permanentes ou évoluent-elles par acces algus 7
Sont-elles aggravées ou améliorées par le mouvement, la marche ou le repos ?... Le changement de posltlon ou de Cllmat ?
   Soullrez·vous dans le meme temps da troubles dlgestlls, clrculatolres, hormonaux ou psychiques ? etc.
Telles sont les multiples questions que pose le Médecin Homéopathe à son patlant lors d'une premiére consultation pour des rhumatismes. Car s‘ll existe de nombreuses lormes de rhumatismes, les causes, elles aussl, sont multlples et les terralns rhumatlsants varlés.
    Les questions du Médecin Homéopathe cement les sensations meme du malade et sont formulées dans son propre langage.
   Cette approche personnalisée permet au Médecin Homéopalhe de mleux comprendre la maladle de son patient at d'en prévolr l'évolutlon.
   Le resultat de cette approche, 2 conséquences lmmédlates : · un dlagnostlc cllnlque attlna ; las symptomes sont dlttérents dans les dlverses pathologies rhumatlsmales : dégénératlves ou lnllammatolres, artlculalres ou perlartlculalres
· un traitement adapté à la symptomatologle de chaque patient.
L’homeopathle permet de calmer la douleur, de ralentlr les récldlves et de stablllser l'évolution de la msladie.
LE POINT SUR Le docteur A.D. de Nantes nous explique :
LA PATHOLOGIE RHUMATISMALE  'Les rhumatismes sont une grande tamille de troubles que I'on peut casser  :
 Les ARTHRITES - une ou plusieurs articulations sont le siège d'une inllammation qui peut aboutir, à la longue, à la destruction progressive de l’ensemble des structures articulaires et périartlculaires.
 • les ARTHROSES - il s'agit d‘une dégénérescence du cartilage et de ros des articulations - surtout à partir de 40 ans — entraînant petit à petit une diminution de leur mobilité, une augmentation de volume et des déformations. On observe souvent des accès dintlammation, qui viennent s'aj0uter à la dégénérescence et augmenter I'état douloureux.
     La douleur et l'invadiIité sont le lot de cos maladies le plus souvent chroniques. Elles évoluent par à·coups et peuvent atteindre tout le monde. du plus jeune (arthrite) au plus âgé (arthrose).

     La réponse de la medeclne tradltlonnelle:
         Aprés avolr découvert les secrets de rintiammation. it a été possible dutiliser des anti·inflammatoirea. Ceux·ci sont devenus au lil du temps de plus en plus etficaces et de plus en plus nombreux. Tous ont en commun leur tolérance dittlcile. Leurs eltets secondaires. en perticuller tes troubles dgestifs, sont bien connus.
ll taut distinguer 2 catégories parmi les anti-Inllammatoires : Ia oortisone et les A.I.N. . (antbtntlammatolres non stéroidiens).
Homeopathie : une démarche différente
      Le médecln homéopathe utilise une approche personnallsée de Ia maladie.
      Au-dela du dlagnostlc lncontoumable. une écoute attentive est nécessaire pour prendre en compte les manifestations des troubles contemporains, habituellement négligées et liées aux tensions de notre vie actuelle : lombalgles. dorsalgles. cervlcalgies. par exempte.
Le stress, les ocntraintes. les agreselons en sont. en ettet, blen souvent I'origine.
Dans ce type de troubles. Fhoméopathle apporte une réponse particuliérement elficaoe.
Le choix de medlcaments tels que ST APHYSAGRIA. PULSATILLA, ou encore ACTEA RACEMOSA prend en compte d‘une part. les modifications du oomportement du malade (colére. susoeptibillté, troubles du sommeil ,... ). dautre part. les douleurs physlques rebelles ressentles au cou ou dans Ie dos.

GROS PLAN SUR LES ARTHROSES
     Une communication du Docteur M.B. a Rouen :
 ‘L'arthrose cu arthropathle chronique dégénérative se rencontre chez tous les sujets des l’âge de 20 ans et touche électlvement des articulations tres solllcitées comme les lombo-sacrées. les hanches, Ie genoux.
L’homeopathie ne guérit pas l‘arthrose male en soulage les ellet: douloureux et retarde son evolution.
Sl I'orlglne de I'arthrose reste lnconnue a ce jour. on retlent néanmoins certains tacteurs déclenchants ou aggravants :
· tacteurs mécaniques 1 arthrose cervicale des dactylos. des pianistes bien soulagée par des remedes comme ACTEA RACEMOSA
· tacteurs endocriniens : arthroee primitive du carpe de type éroalt chez la femme A le menopause. évoquant LACHESIS
· facteurs traurnatiques : surmenage artlculalre des conducteurs de poid lourds. wpelant ARNICA
· facteurs alimentaires : axoes d’aliments lactés ou riches en calcium producteurs d‘ostéophytes chez des sujets prédisposes type CALCAREA CARBON ICA
Le diagnostic cllnique de I‘arthrose étant poeé, Ia moblllte articulaire wpréclée, Ie médecin homéopathe s'etforce de trouver Ie ou les remedes homéopathlques par une recherche préclse des modalltes de la douleur.
    Des questions slmples sont posées pour cerner les sensations meme du malade :
- Vos douleurs sont-elIes sensibles aux variations méteorologlques 1
Aggravées par I'humidité ? Avant orage ou les changements de temps ? Paradoxalement par le temps sec ?

La reponse de Ia medecine traditionnelle:
     Apres avcir découvert les secrets de Pinllammation, ll a été possible dutlllser des antilnllammatolres. Ceux-ct sont devenus au fil du temps de plus en plus eftlcaces et de plus en plus nombreux. Tous ont en commun leur tolerance ditficne. Leurs eitets secondaires, en particuller les troubles digestits. sont bien connus.
Il taut distlnguer 2 categories parml les anti-lntlammatoires : la cortisone et les A.l.N.S. (anti-lnflammatoires non stéroidlens).

L’homéopathie : une demarche dlttérente
         Le médecin homéopathe utilise une approche personnalisee de lamaladle.
Au-dela du diagnostic incontournable. une écoute attentive est nécessalre pour prendre en compte les manifestations des troubles conternporains, habltuellement negllgées et llées aux tensions de notre vie actuelle : Iombalgies. dorsalgles. cervicalgles, par example.
Le stress, les contraintes. les agressions sn sont. en eftet. blen souvent l‘origine.
Dans ce types de troubles, l’homéopathle apporte une réponse partlculiérement efficace.
Le cholx de médicaments tels que STAPHYSAGRIA, PULSATILLA, ou encore ACTEA FIACEMOSA prend en compte d‘une part, les modifications du comportement du malade (colere. susceptibllité. Troubles du sommeil .... ), d'autre part, les douleurs physiques rebelles ressentles
au cou ou dans le dos.
 
OBSERVATIONS CLINIOUES
Les observations d’un praticien : le Docteur A.D. de Nantes

    Madame III. se plalnt de dorsalgles et cervicalgies depuis environ 5 ans que soulagent mal les antalgiques et antbinflammatolres.
      Les douleurs sont quotidiennes. augmentent dans la journee pour devenir invalidantes le solr ; les douleurs du cou peuvent alors envahlr la nuque et le sommet de la tete. Entre surmenage professlonnet et divorce dlfflclle. Madame M. est en permanence sous pression sans iamais manquer d‘energle. Les diagnostics d‘artf1rose cervicale, puls d'arthrlte vertébrale ont été successivement proposes.
     L‘analyse du type de douleurs. l‘étude du comgortement de Madame M. ont abouti a Iul proposer ACTEA RACEMO A qui a permls de faire dlsparaitre Ia totalite des troubles en un peu plus de trcls mois. La moindre récidive est vlte calrnee par une reprise du médicament.
Madame C. soutire d‘une deformation congénitale de la hanche droite. lnopérable et invalldante. Elle supporte tres mal les anti-lnflammatolres.
Son metier d’enseignante Ia passionne autant a 57 ans mais elle envisage de cesser son actlvlte professionnelle tant les douleurs deviennent Intolerables a Ia marche.
   La prise en compte des lesions et de la lacon dont les douleurs se developpent font prescrlre PHOSPHORUS et CALCAREA FLUOFHCA tous les jours. Madame C. a pu retrouver une autonomle compatible avec sa profession apres un mois de traitement trouvant un conlort incomparable avec Ia prise non toxlque des medicaments homécpathiques. Le traltement sera poursuivi regulierement et a vie.

LE MEDICAMENT HOMEOPATHIQUE
    Le médicament homeopathlque se trouve en accord avec les données les plus recentes de la recherche scientiflque 1 llmmunologie reconnait le caractere lndividuel de cheque maladie. L‘utilisation d‘une tres petite dose choisie, en foncllon des critéres personnels de la pathotogie, est une réponse partaitement susptoo.
Plisieurs situations peuvent se presenter :
 · Le médicament peut étre utilise pour attenuer ou lalre dlsparaitre les eftets seccndaires des autres traitements
 · Le médlcament peut ccmplétar Pellet d‘un traitement deja installe et permet d'en réduire Ia quantllé progressivement
 · Enfin, le médicament peut a lui seul calmer une inflammation douloureuse. rapidement et surtout sans toxicité. Ce dernier cas se rencontre le plus souvent chez des sujets n'ayant peu ou pas eu l’occaslon d‘absorber des medications lourdes.

LE TRAITEMENT HOMEOPATHIQUE
Le traitement homeopathique bien indique est curatlf a court terme avec cessation de la douleur et de Ilmpotence qui I'accompagne souvent
 · Le traitement homéopathique est actit a long terme. avec diminution de Ia frequence des episodes algus et de leur intensite
 Le traitement homéopathiquc n'a pas d'elfets pathologiques secondalres nocits, comme cela peut arriver avec Ia prescription de certains médicaments classiques.

illustration absente

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon
Tel : 06 89 28 33 20
courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109