Logo APMH

Liste des articles parus dans la lettre :

Mes plantes traitées à l’homéopathie - Deux cas frappants de guérison

Photo de l\'auteur
par Machour Marzak
( Enseignant SVT au lycée d’Ouarzazate)


Spécialité de l'article : Agriculture

Parution du 2016-03-10   pour la lettre n° 78

Préambule

  • Mon coup de foudre pour l’homéopathie

1/ Loi de la similitude, mise en pratique par Samuel Hahnemann, par ses travaux sur le quinquina. La dite Loi prend ses origines à l’antiquité grecque il y a 450 ans avant JC : « similia similibus curantur » énoncée par Hippocrate. Cette loi fantastique me fascine.
2/ Un deuxième fondement est le principe du respect de l’individu et de son environnement, il prend en charge le malade dans sa globalité : mental, émotionnel et physique. En effet chaque être est unique, ses réactions sont très spécifiques.
3/ La technique dilution/dynamisation est rassurante, on pense aux problèmes de xénobiotiques/bioaccumulations. La dilution, d’une part est là pour dissiper cette crainte, « d'abord, ne pas nuire », précepte qu’évoque l'expression de l’antiquité grecque  «primum nil Nocere », la dynamisation, d’autre part me dépasse pour l’instant, mais elle a fait ses preuves.  Une règles d’or, un remède unique à la fois, répétition prudence/ quantité minimale, là aussi c’est rassurant. On traite avec de la matière première puisée dans la nature tel qu’elle est sans adjuvant et à doses infinitésimales, antidotables, le cas échéant.

Cas frappants d’essais et de guérison


Figuier

Figuier

homéopathiques
    1/ Cas des palmiers dattiers
Transplantation  à Ouarzazate de palmiers dattiers, un lot de rejets planté à racines nues venu la région d’Erfoud, et un autre planté en motte dans des plastiques mous venu de Skoura. Pour contrer les différents types de stress :

  • Déracinement, changement de milieu ;
  • Sols différents, pression osmotique légèrement supérieur à supérieur
  • Eau saumâtre, à légèrement saline
  •   …

Le 29 sept. 2013, nous les avons traités par Arnica 200.

Fig. : 01 ; Le 16/02/2014            Fig. 02 ; 25/06/2013       Fig. 03 ; Le 28/05/2015
                                                          Le Départ            

Résultats :   
Suivants les cas :

  • Palmes asséchées (1/27 ; Fig. 01) ;
  • Palmes carrément to


    maladie palme

    maladie palme

    dues (1/27 ; Fig. 02) ;

  • Palmes et folioles naines et plissées (5/27 ; Fig. 03) ;
  • Cas en très bonnes santés. (15/27)


Fig. 04 ; Schéma d'une palme (phœnix dactylifera L) [Munier, 1973].

Mise en évidence de la réaction des plantes aux remèdes homéopathiques, et de l’individualité réactionnelle, explication ? Lors du traumatisme de la transplantation, pour les plantes qui ont des racines cassées ou blessées, pensez à calendula au lieu d’arnica, en effet le premier apaise et le second irrite d’où la réaction de quelques cas transplantés de palmier.


   2/ Cas du figuier de mon jardin :
Cochenilles dures depuis quelques années. Elles tapissent d’abord les rameaux de l’année, les jeunes rameaux puis… les feuilles, les bords des feuilles se dessèchent (Fig. 05 et 06), situation à laquelle s’ajoutent des cochenilles molles plus tard. Les fourmis sont installées pour de bon, du régal.



                Fig. 05 : le 29 Juin 2013             Fig. 06 : le 22 Octobre 2013   



Fig. 07 : le 30 Mai 2015

    Traitement du figuier de mon jardin :

  • Thuy


    Palme

    Palme

    200 le 22 octobre 2013 sans succès ? Répertoire Christiane Maute

  • Petroleum 200 le 09 mars 2014 ? Répertoire Christiane Maute
  • Coccus cactis 200 le15 avril 2014 ? Réf.  répertoire Das Kaviraj
  • Coccus cactis 200 le 30 avril 2014 ? Réf. répertoire Das Kaviraj

    Résultats : Situation améliorée mais …récidive

  • Syrphida larva 6D, le 5 mai 2014 ! Réf. répertoire Das Kaviraj

Éradication des cochenilles dures et molles, moins de fruits qui tombent prématurément, récoltes quotidiennes fructueuses de mi-juin jusqu’à la fin septembre, chose pratiquement impensable auparavant.

Résultat
Une guérison pérenne du figuier depuis déjà deux saisons, des récoltes fructueuses. La nécessité des différentes tentatives est plutôt liée à l’individualité du sujet, à son environnement et la difficulté de la transposition des symptômes.   Et n’oublions pas que la première consigne en homéopathie est l’observation !

Conclusion, ces deux cas révèlent le grand potentiel qui reste à découvrir en agro-homéopathie, je vous parlerai la prochaine fois du miellat (cochenilles molles) de la vigne et la varroase des abeilles.
Résultat traitement figuier

Résultat traitement figuier

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon
Tel : 06 89 28 33 20
courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109