Logo APMH

Liste des articles parus dans la lettre :

Six générations d’une famille se soignant par l’homéopathie

photo de l'auteur absente
par Christiane Mercier
( Patiente)


Spécialité de l'article : Médecine générale

Parution du 2016-09-18   pour la lettre n° 80

Dans les années 1920, Henriette Débat, ma grand-mère, devient "relais" des Docteurs Galarvadin et Latout, médecins homéopathes à Lyon : militante convaincue, soignant déjà sa famille de 4 enfants, habitant à 25 km de Lyon, elle apporte bénévolement les médicaments prescrits par ces médecins à chacun des malades de sa ville.,.

Ces médicaments sont, à cette époque, fabriqués par les médecins eux-mêmes, car il n’y a pas encore de laboratoire. Ce n’est seulement qu’en 1932 que les Drs René Baudry et Henri Boiron développeront le Laboratoire Homéopathique Moderne (LHM) qui formera en 1967, avec le laboratoire d’Henri Boiron, l’établissement Boiron actuel., S’y ajoute, un jardin de plantes médicinales, qui fournira une partie des souches végétales pour les teintures-mères, bases des granules, 

A cette époque, mon Père, René (fils d’Henriette) achète les remèdes pour soigner ses filles, assisté par le Dr Chevallier qui, jeune médecin homéopathe en 1935, sauve la plus jeune des 2 filles d’un granulome pulmonaire condamnant l’enfant de 2 ans et demi à la mort : elle vécut 72 ans !!! Trois ans plus tard, c’est l’aînée qui, à 8 ans, fait des rhumatismes articulaires commençant par le cœur (en 1938, ils sont généralement invalidants). Elle n’en garde aucune séquelle ...et est toujours en vie...

Prenant exemple sur mes parents, moi, Christiane, à mon tour, j’approfondis les rouages et la matière médicale de l’Homéopathie pour soigner mes quatre enfants et répondre aux questions de nombre de nos amis.
L’opération de la vésicule programmée en 1965 pour mon mari (coliques hépatiques), n’a jamais eu lieu, grâce à Nux Vomica prescrit par le Dr Péan à La Rochelle.
Le phlegmon, diagnostiqué à 20h par ce même homéopathe pour notre fils Eric (15 ans en 1970) a avorté (évitant l’opération à chaud) en 28 heures grâce à Pyrogenium en 5 doses différentes à très hautes dilutions (2000 CH).

Blackie, la chatte de la famille qui avait la leucose des chats (réputée mortelle), a vécu 11 ans de plus grâce à Thymuline et China absorbés quotidiennement.
Et bien d’autres cas seraient à relater en 60 années de pratique !

Notre fils aîné, élève du Professeur D.Demarque, à Bordeaux, en 1974-75, exerce actuellement dans le Nord, soigné et soignant avec entre autre l’homéopathie 
Les trois autres enfants comme leurs parents sont suivis par des docteurs homéopathes.

La 5ième génération commence à s’y intéresser sérieusement car pas de toxicité à craindre et des soins durables et efficaces à des coûts très abordables...L’aînée de nos petits enfants qui a déjà 32 ans, fait également suivre notre arrière-petit-fils de 7 ans homéopathiquement. (6ième génération !)

A suivre donc !
… et merci aux pionniers et aux praticiens actuels qui font face à de nombreux obstacles... mais voient aussi cette médecine, préventive, curative et dépurative, plébiscitée par plus de 53% des patients.


Mme Mercier

Mme Mercier

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon
Tel : 06 89 28 33 20
courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109