Logo APMH

Liste des articles parus dans la lettre :

2ième DROIT DE REPONSE au docteur Coquerel,

Photo de l\'auteur
par Didier Notre-Dame
( Docteur vétérinaire)


Spécialité de l'article : Médecine générale

Parution du 2017-10-14   pour la lettre n° 84

Après la réponse du Docteur Etienne Larroque dans la lettre 83 de l’Apmh, merci de trouver celle du Docteur Didier Notre-Dame. (Vous pouvez trouver l’article en question sur notre site http://www.apmh.asso.fr/files/VA_homeopathie.pdf )

« Le 26 juillet 2017, Monsieur,

Waouh ! Que de hargne et d'irrespect ! On devine aisément, à la lecture de votre article, que la médecine homéopathique ne vous laisse pas indifférent. Je suis vétérinaire, titulaire d'un doctorat, diplômé de l'Ecole Vétérinaire de Maisons-Alfort, et j'ai suivi un cursus scientifique tout comme vous l'avez fait.

Cela fait quarante années que je pratique la médecine homéopathique auprès des animaux de compagnie, comme je l'ai fait avec l'allopathie, la chirurgie, la biochimie, la radiologie..., et j'accepte difficilement que l'on me traite de "bobo". Votre métier et votre opinion ne vous autorisent surement pas à vous laisser aller à nous insulter. Une expérience de quarante années dans la pratique de cette approche médicale - expérience que vous n'avez malheureusement pas - me permet, je crois, d'user de mon droit de réponse.

Le titre de votre article : " L'homéopathie ne guérit pas, elle soulage avec un discours " a dû faire sourire plus d'un vétérinaire homéopathe. Il paraît en effet difficile de parler à un vétérinaire d'effet placebo ou de discours lorsqu'il guérit - car, contrairement à ce que vous énoncez, l'homéopathie guérit - des chats, des lapins ou autres cochons d'Inde. On frise le grotesque ! Vous parlez beaucoup de groupes placebo, de "double aveugle", d'expérimentation, de preuves scientifiques. Notre métier - et notre vocation, pour la plupart - consiste tout d'abord à guérir nos patients, sans en attendre forcément la justification scientifique. Heureusement que nos ancêtres, médecins ou vétérinaires, n'ont pas eu à attendre cette justification scientifique pour soigner leurs patients !

La journaliste qui a recueilli vos propos a également écrit un article dans la même publication, sous le titre " A quoi sert l'homéopathie ? ". Je constate tout d'abord son besoin de souligner le sérieux de ses sources, comme si, nous, nous n'étions pas sérieux: - "le très sérieux National Health" - "le prestigieux National Health" - "les études rigoureuses" - "les preuves sérieuses" - "l'éminent immunologiste John Dwyer" - "la très sérieuse revue britannique The Lancet" comme si elle éprouvait le besoin de se rassurer et de rassurer ses lecteurs. On y trouve aussi quelques inepties du genre : "l'homéopathie ne doit pas être utilisée en cas de maladies chroniques sérieuses".

Mais dans ma patientèle, je ne vois que ça ! Les propriétaires d'animaux de compagnie vont très rarement chez le vétérinaire homéopathe en première intention, ils y vont lorsque "il n'y a plus rien à faire". " Docteur, je viens vous voir parce que demain mon chien va être euthanasié. Tous les vétérinaires que j'ai consultés m'ont dit qu'il n'y avait plus rien à faire ".

Combien de fois ai-je entendu cette phrase ? Combien ont guéri complètement et définitivement avec la prise unique d'un seul remède homéopathique ? Combien étaient malades depuis plusieurs années ? Je ne vous relaterai pas ici tous ces cas auxquels j'ai été confronté. J'ai créé pour cela un site Internet (cité ci-dessous) afin d'expliquer à ma clientèle et aux personnes intéressées ce que l'on pouvait faire avec cette approche thérapeutique, et ce, de la façon la plus didactique possible.

Tous ces cas cliniques y sont relatés et mis à jour régulièrement, car je ne compte pas m'arrêter en si bon chemin! Je vous suggère d'aller faire une petite visite sur ce site, afin de constater ce qu'un vétérinaire de terrain comme moi peut faire avec l'homéopathie. Enfin, sachez que j'ai animé récemment une journée de formation à la Faculté de Pharmacie de Caen (coïncidence ?), journée consacrée à l'homéopathie et à la pharmacie vétérinaires.

Cette journée était destinée à des pharmaciens d'officine dans le cadre d'une formation optionnelle. Journée passionnante, auditoire conquis, soucieux de pouvoir répondre le plus efficacement possible à la demande croissante de sa patientèle, lasse des effets secondaires voire de l'inefficacité de ses traitements. Je n'irai pas jusqu'à espérer vous avoir convaincu avec cette transcription de mon expérience de vétérinaire homéopathe, mais je crois qu'il m'était impossible de rester muet face à cette hargne et ce dénigrement, surtout de la part de quelqu'un sans aucune expérience de cette pratique médicale spécifique. Cordialement, »

illustration absente

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon
Tel : 06 89 28 33 20
courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109