Logo APMH

Liste des articles parus dans la lettre :

La page des agriculteurs éleveurs de la Marne

photo de l'auteur absente
par Eric Zins
( )


Spécialité de l'article : Agriculture

Parution du 2017-12-10   pour la lettre n° 85

Notre stage d’agro-homéopathie dans la Marne au mois de septembre, malgré la pluie presque incessante s’est révélée être d’une grande richesse d’échanges, de partages d’expérience et de promesses de futures rencontres.

James de La Fosse à l’Eau (cela ne s’invente pas !) nous explique qu’un jour, il voit un veau qui se couche sur le ventre les quatre pieds étendus sur l’extérieur (alors, nous explique-t-il, qu’en temps normal, un veau se couche sur le côté, ses quatre membres étendus du même côté). Il avait une forte diarrhée, il cherche dans la matière médicale, et en s’appuyant sur la totalité des symptômes lui donne avec succès Rhus Toxicodendron, qui effectivement est amélioré par le mouvement, mais aussi, et on l’oublie souvent, allongé sur du dur ! Bravo à lui, il se montre un bon observateur pour ses bêtes, première des conditions pour être un bon homéopathe.

Eric de Binarville explique, qu’il avait une grande parcelle de blé (plusieurs hectares) qu’il labourait tous les ans de façon homogène, mais tous les ans, il se retrouvait avec un champ où le blé poussait en vague, à savoir des bandes où tout se passait normalement et entre des bandes atrophiées ! Ce n’est qu’au bout de quelques années, qu’un « vieux » du coin, lui explique qu’il cultive sur les anciennes tranchées de la guerre de 1914. En réfléchissant un peu sur la causalité, « suite de quoi » qui est la base de toute réflexion homéopathique, il décide de traiter son champ avec de l’Arnica en 200  K, et comme  par hasard la récolte suivante s’est révélée  parfaite ! Comme quoi, même la terre peut se souvenir de ses traumatismes, certains diront que c’est l’effet placebo…. On leur accorde….

Eric a aussi eu un problème avec ses 80 poules qui ne pondaient plus suite à un orage avec grêlons, au bout de quelques jours il décide de leur donner en alternance Sepia, pour stimuler l’ovulation et Arnica pour atténuer le traumatisme, comme par hasard la semaine suivante il récoltait 50 œufs ! Toujours l’effet placebo…. 
Il est rappelé que l’on peut aussi donner à ceux qui ont la phobie des orages Rhododendron 9 ch.
Un cas un peu plus complexe, mais non moins intéressant, c’est Arnaud de l’Echelle qui nous le raconte :

Il laboure son champ avant l’hiver par beau temps pour y planter du chanvre au printemps ; Le 20 avril il sème son chanvre et début mai, suite à une formation en biodynamie, il repend une préparation de 20gr de bouse de corne à l’hectare. Les plantations démarrent normalement, rajout de bactéries sous forme de kéfir plus du sucre de canne. La catastrophe, un ou deux jours plus tard, il découvre une invasion de coléoptères ; vers fils de fer et des larves de tipule (moustique de 10cm).
A partir de là, pluie fréquente et en quantité, apparition dans une parcelle, d’un grand cercle où le chanvre disparait, traitement avec de l’huile de neen (margousier) pour contrer les vers qui seraient à l’origine de ce foyer. Dans un premier temps, amélioration mais de courte durée. Il identifie que les vers sont à l’origine de l’infestation, vers à un haut degré vibratoire, il faut donc que l’huile soit hautement dynamisée, il va donc sur une colline près d’un dolmen et il met 0.7 litre d’huile de neen dans 7 litres d’eau et il recommence 7 fois. Il traite le dimanche soir, le lundi les vers étaient endormis. Le problème : 7 jours plus tard, ils sont de nouveau d’attaque, nouveau traitement à l’’huile de neen, amélioration 7 jours et rebelotte !

Heureusement, Zorro est arrivé !

Sur les conseils d’Eric il traite son champ en une fois avec :
-    Arnica en 1 000 CH
-    Cristal de quartz en 10 000 CH
-    Huile de neen en homéo en 10 000 CH

En plus, suite à des conseils en bio géologie, il installe une pyramide composée de 3 tubes de cuivre au centre de la parcelle infectée, depuis tout va bien ! Il faut savoir que le chanvre est un dépolluant de la terre, on peut dire qu’il l’a guéri…


Propos recueilli lors du stage agro-homéo de
Vienne le château en septembre 2017


Une vache

Une vache

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon
Tel : 06 89 28 33 20
courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109