Logo APMH

Liste des articles parus dans la lettre :

Traitement homéopathique des cataractes lièes avec l'âge

photo de l'auteur absente
par Boujard-Duflo Odette
( Ophtalmologue homéopatique)


Spécialité de l'article : Ophtalmologie

Parution du 2004-04-01   pour la lettre n° 36

Il s’adresse aux opacités partielles ou limitées du cristallin, compatibles avec une vision peu perturbée, c’est-à-dire, abaissée de 3 ou 4 dixièmes.
Certain médicaments sont choisis en fonction de la topographie et de la morphologie des opacités ; on distingue trois types de cataractes partielles :
- les cataractes corticales
- les cataractes nucléaires
- les cataractes sous capsulaires postérieures

Dans chacune de ces localisations, la forme des opacités est très variable, d’ou la multiplicité des médicaments

PETITE HISTOIRE DES TRAITEMENTS HOMEOPATHIQUES DES CATARACTES

Lors de l’établissement des pathogénésies, le « bio-microscope » n’existait pas, seuls les symptômes subjectifs évoquaient la cataracte.
Le progrès des techniques d’investigations a permis à certains ophtalmologistes homéopathes – dont le Dr Rouy – de préciser les indications des médicaments d’après l’aspect objectif des opacités : siège, forme, disposition (schèma)






























Modifications Métaboliques du Cristallin au cours de la Cataracte liée à l’Age
L’approche thérapeutique par l’homéopathie des cataractes liées à l’age (CLA) se comprend mieux à la lumière des connaissances bio-chimiques moléculaires et métaboliques des cristallins vieillissants.
La transformation du cristallin au cours du vieillissement est en rapport avec la modification de l’état physico-chimique des protéines cristalliniennes
Facteurs responsables :

- réduction de l’énergie liée à une baisse des activités enzymatiques du métabolisme des hydrocarbures du cristallin
- Déséquilibre osmotique, expérimentalement, l’augmentation de la teneur en eau d’un milieu d’incubation entraîne une opacification cristalienne (cataracte traumatique ou par irradiation)
- Déséquilibre électrolytique, 70% des cristallins cataractés présentent des modifications des électrolytes : diminution du Potassium, augmentation du sodium, ce qui entraîne une libération des forces osmotiques
- Troubles de la synthèse protéique, transformation des protéines solubles de haut poids moléculaire en protéines insolubles de bas poids moléculaire  agrégation opacités
- Rôle des ions calcium dans le contrôle de la perméabilité des membranes cellulaires par les ions sodium.
Ces modifications peuvent expliquer l’indication d’un certain nombre de médicaments homéopathiques dans le traitement des cataractes.

I Médicaments homéopathiques en fonction des troubles Métaboliques des Cataractes liées à l’Age
Médicaments semblant agir au niveau du Métabolisme Hydrique :
- NATRUM SULFURICUM
- DULCAMARA
Médicaments dont l’impact pourrait se situer au Niveau Electrolytique :
- NATRUM MURIATICUM
- NATRUM CARBONICUM
- NATRUM SULFURICUM
Médicaments paraissant indiqués par leur action sur le Métabolisme du Calcium
- SILICEA, médicament des troubles du métabolisme calcique
- CALCEREA CARBONICA, médicament d’une certaine structure constitutionnelle
- CALCAREA PHOSPHORICA
- CALCAREA FLUORICA

II Médicaments Homéopathiques de Vieillissement général et Tissulaire :
- BARYTA CARBONICA, médicament d’artériosclérose, de sclérose des vx rétiniens
- CALCAREA FLUORICA
- THUYA
- SULFUR, qui a surtout un rôle dans les cataractes associées à des affections cutanées (eczéma, psoriasis …)
En fait nous retrouvons des Médicaments Réactionnels Spécifiques ou de Diathèses

Docteur Odette BOUJARD-DUFLO

Médecin ophtalmologiste a exercé la médecine pendant 40 an à Paris associant l’homéopathie à sa spécialité. Elle enseigna dans plusieurs écoles, dont le CHF. Elle créa, en 1985, la Société d’ophtalmologie Homéopathique et organisa pour ses confrères spécialistes, des séminaires d’initiation à l’homéopathie. L’ouvrage « Ophtalmologie homéopathique en pratique courante » paru aux éditions Boiron réuni ses connaissances. Au cours d’une récente réunion de formation médicale continue, elle a présenté « Les apports de l’homéopathie dans le traitement des cataractes » un thème qui lui est particulièrement cher. L’image médiatique de cette affection oblitérante est que les progrès de la chirurgie oculaire permettent de se faire opérer de cette affection dans la journée. Le Docteur Boujard-Duflo a présenté les éléments de son diaporama, afin de préciser les indications de la chirurgie et de son efficacité. Le traitement homéopathique s’adresse aux opacités partielles ou limitées du cristallin, compatibles avec une vision perturbée c’est-à-dire abaissé de 3 ou 4 dixièmes.
Elle indiqua les signes cliniques de médicaments homéopathiques, à polarité oculaire, pouvant être prescrits par tout praticien, cela va de RUTA GRAVEOLENS à des remèdes moins connus mais d’une grande efficacité. Dans la seconde partie de son exposé, elle aborda le rôle du médecin généraliste homéopathe dans le traitement des affections oculaires, dont la cataracte. Les symptômes de cette affection figurent dans la pathogénesie de médicaments de traitement de fond. Il est donc souvent possible d’apporter un soulagement aux malades, en fonction de l’âge, mais également de l’activité.
La collaboration du médecin ophtalmologiste et de son confrère généraliste est nécessaire pour contrôler les résultats du traitement de mesurer les gains d’acuité visuelle.

illustration absente

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon
Tel : 06 89 28 33 20
courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109