Logo APMH

Liste des articles parus dans la lettre :

Sciences et Santé : quelques nouvelles

photo de l'auteur absente
par Jacqueline Peker
( Docteur Vétérinaire)


Spécialité de l'article : Historique et divers

Parution du 2005-07-01   pour la lettre n° 39

L’HYPNOSE PRISE AU SÉRIEUX :
Le monde médical et paramédical utilise de plus en plus l’hypnose. C’en est donc fini des querelles de chapelle, ce qui explique la réussite du congrès de Saint-Malo qui s’est tenu début juin 2005. Ceux qui pratiquaient l’hypnose étaient considérés comme des gourous. Aujourd’hui, des spécialistes hospitaliers l’utilisent pour calmer la douleur, en chirurgie abdominale et en chirurgie infantile. Le Pr Faymonville, du CHU de Liège, estime que cette approche individualisée est devenue un des éléments essentiels de la panoplie thérapeutique : l’hypnose au bloc opératoire… Milton Erickson, Gregory Bateson et d’autres, moins connus, tant méprisés, doivent sourire. "Aujourd’hui l’hypnose", pourquoi pas "demain l’homéopathie"… il est doux de rêver.


DES SOUPÇONS PESENT SUR TOUS LES ANTI-INFLAMMATOIRES
En octobre 2004, le Vioxx est abandonné par les Laboratoires Merck. Aujourd’hui des chercheurs anglais confirment que TOUS les anti-inflammatoires majorent le risque d’attaque cardiaque. Que dire aux malades qui veulent soulager leurs douleurs d’arthrose et leurs rhumatismes en général ? Les laboratoires sont inquiets et demandent aux chercheurs des études plus sérieuses. Où est la vérité ? Il serait peut-être intéressant de consulter les fichiers des médecins homéopathes, pour y constater que Rhus tox, Causticum, Bryonia, Dulcamara, Harpagophytum… apportent souvent des soulagements rapides et durables. Il serait aussi très souhaitable de laisser s’exprimer les acupuncteurs, les ostéopathes, les étiopathes, les phytothérapeutes… Les malades veulent être soulagés, et si possible sans risque. Notre rôle est de les informer.


LA POLLUTION POURRAIT FAIRE GROSSIR
Une étude menée par des chercheurs de Nancy affirme que la pollution peut faire grossir, en bloquant la sortie des graisses des cellules adipeuses. L’expérience a été conduite en injectant, dans des tissus et sur des souris, des molécules polluantes solubles dans des produits comme le lait ou la viande, qui contiennent de la graisse. En 15 jours, les souris de 25 gr ont pris un gramme, soit l’équivalent de 2 kilos pour un homme adulte. La dose de polluants administrée équivaut à une exposition qu’on peut trouver à 100 mètres d’une autoroute ! Outre un éventuel facteur d’obésité, ces molécules bêta-bloquantes peuvent expliquer la montée des allergies et de l’asthme. Ces études sont indispensables et chacun peut en prendre connaissance… mais, conduisent-elles à une prise de conscience de ceux qui sont responsables de notre santé ?

illustration absente

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon
Tel : 06 89 28 33 20
courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109