Logo APMH

FILM "L'Homéopathie, une autre voie"

publié le : 28/09/2019

A l’heure où la médecine se déchire à nouveau comme au XIXème siècle, où la liberté de recourir à des alternatives thérapeutiques comme l’homéopathie  s’amenuise en Occident,  des hommes, des femmes, patients, éleveurs, agriculteurs, scientifiques , médecins et vétérinaires  se lèvent pour dire leur attachement à une médecine efficace,  en connexion étroite avec la nature, écologique avant l’heure, accessible à tous, dans un esprit d’ouverture et de dialogue nécessaire aux terribles défis annoncés par l’Organisation Mondiale de la santé .

   Sur une idée du Dr William SUERINCK, auteur. Réalisation:Christian FIENGA et Christophe MAIZOU. Musique : Frédéric Petit.

   Présenté par ADPS Association Dialogue pour la santé

   Pour visualiser le film, cliquer ici. 

   Vous pouvez aussi présenter le film aux propriétaires de cinéma en vous appuyant sur le site : ici

 

NOTE D’INTENTION

    Médecin psychiatre et homéopathe installé à Marseille, j’ai eu la chance de pouvoir observer bien souvent, depuis le tout début de ma formation, l’efficacité de l’homéopathie enseignée par mon père, sur les maladies mentales les plus graves, là où la médecine conventionnelle se trouvait en échec, aussi bien dans les hôpitaux, que dans le cadre de mon exercice libéral.
    Animé par une soif de mieux connaitre les arcanes de cette étonnante médecine reposant sur le principe de guérison par les semblables, déjà pressenti dans l’antiquité par Hippocrate, j’ai eu le désir très jeune d’en explorer les contours, possibilités et limites.
    C’est parce l’homéopathie est en passe d’être exclue du champ de la médecine dans de nombreux pays occidentaux, que je désire la faire connaitre dans ses fondements, sa complexité ainsi que sa beauté, sans ignorer les moments clé de son histoire mouvementée.
    Nulle autre médecine n’a suscité autant de controverses depuis 2 siècles, malgré d’incroyables succès documentés mais relégués aux oubliettes dans les épidémies de choléra qui ravageaient la vielle Europe au XIXème siècle, à l’origine de sa diffusion internationale et qui ont fait sa notoriété. 
Etrange destin que celui de ces granules énigmatiques pour la Science, réduites au statut de « Placébo » qui ont fait plus de 300 millions d’adeptes dans le monde.
    Autrefois menacés, raillés et dénigrés aujourd’hui, les homéopathes et quelques scientifiques libres et courageux que nous rencontrerons continuent à progresser sur le chemin tracé par le Dr Samuel Hahnemann en 1810.  N’ignorant rien des progrès fulgurants de la médecine conventionnelle et des avancées scientifiques, ils ouvrent des champs inexplorés « d’une science nouvelle aux vastes dimensions allant résolument à l’encontre des grands courants de pensée qui ont dominé leur temps et le nôtre, notamment en médecine et dans les sciences de la nature telles que la physique et la chimie » comme le suggère l’un des plus grands mathématiciens français du XX ième siècle : Grothendieck.
    Au fil des années, la rencontre d’hommes et de femmes engagées, médecins, vétérinaires, pharmaciens, éleveurs, agriculteurs, ici comme en Inde partageant la même passion a renforcé ma conviction de cheminer toujours plus loin dans la découverte de cet univers méconnu, sans oublier l’expérience bouleversante des nombreux patients que j’ai pu croiser, dans mes consultations ou celles de mes confrères. Une expérience médicale humaniste portée par un regard sans cesse renouvelé et émerveillé que j’ai le profond désir de partager.
     A la frontière de l’art et de la science médicale, l’homéopathie en passe de disparaitre dans de nombreux pays occidentaux mérite d’être présentée dans un esprit invitant à une réflexion sur l’être malade et la guérison, son approche globale et individualisée, ainsi que son rapport étroit avec la nature.
    Mon ambition dans le documentaire « Homéopathie, une autre voie » est de partir,  loin de mon cabinet, à la rencontre de personnages, caractérisés par leur simplicité et leur passion. Leur choix permet au film de cultiver l’évidence, tout en laissant la place au doute.  Bref, de donner à réfléchir et de servir la dramaturgie !  Je veux découvrir leur environnement, leurs défis, la solidité de leurs convictions dans l’adversité, leurs difficultés et leurs contradictions.
   Dans ce film, mon intention en collaboration avec les réalisateurs Christophe Maizou et Christian Fienga, est de rencontrer et montrer ce que des personnages apparemment aussi éloignés que cet homéopathe indien ou cet éleveur ardéchois de brebis ont en commun. L’un est le représentant d’une médecine que partagent près de 200 millions d’Indiens dans le 2ème pays le plus peuplé au monde, l’autre a tourné le dos à l’antibiothérapie pour garantir l’élevage de bêtes saines.
   Que partagent donc ce professeur d’agronomie marocain tout investi à lutter contre le fusarium du palmier qui ravage les palmeraies du Maghreb et ce jeune patient guéri d’une spondylarthrite ankylosante ? Tous deux vivent en symbiose avec la nature, avec les arbres. Le premier les soigne, le second leur parle.
   Pour chacun d’entre eux la rencontre avec l’homéopathie a été un choc.
   Ces quatre personnages retissent avec la nature des liens privilégiés ancestraux. Mais bien plus que cela, leurs vécus et leurs approches des pathologies, leurs diagnostics mettent en exergue des qualités que l’homéopathie développe, favorise et privilégie : l’observation et l’écoute d’un langage subtil de la souffrance des êtres vivants étrangement connecté à celui de la nature.  
   Passionné par ce métier que j'exerce par vocation, je crois plus que jamais nécessaire de montrer la pertinence d'ouvrir un réel dialogue sans tabou entre les deux médecines, sans reproduire les polémiques stériles qui enflamment les médias aujourd’hui si lointaines des préoccupations des patients.

   Comme nous le verrons dans un service de cancérologie de pointe, une collaboration fructueuse entre homéopathie et médecine conventionnelle est possible, au plus grand bonheur des malades qui ont accepté de témoigner.
Ainsi, à l’aune des grands défis qui s’annoncent en matière de santé : résistance aux antibiotiques, mutation des virus, explosion des cancers et des maladies chroniques, je souhaite aussi interroger la place que l’homéopathie peut prendre dans un contexte de dégradation économique et environnemental critique.

William Suerinck

Illustration de la brève
retour brèves

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon - Tel : 06 89 28 33 20 - courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109
En aucun cas les informations et conseils proposés sur ce site ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un professionnel à rechercher dans notre annuaire : Rubrique annuaire des praticiens