Logo APMH
Liste des témoignages reçus par l'APMH :

40 ans d'Homéopathie en famille

Le texte reçu par l'APMH :

 

Toujours soignés en homéo en première intention et pratiquement exclusivement soit avec un médecin homéopathe, soit en automédication en suivant les conseils du Dictionnaire Homéopathique du DR Horvilleur et aussi DR Pommier.

1ère consultation en 1979, sur le conseil d’un ami (on ne connaissait pas l’homéopathie) pour soigner des migraines violentes qui se sont atténuées avec le traitement de fond ( abandon de « l’ Optalidon et du Dihydroergotamine » pour se limiter à granules +Céphyl, ou Claradol cafeiné lors des crises.

Puis lors d’une hépatite virale qui traînait (diagnostiquée par un médecin allopathe) le remède Sulfur fut souverain en une seule prise après consultation auprès d’un médecin homéopathe.

Accouchements facilités :

1er enfant (traitement du dictionnaire homéopathique Horvilleur) 45 minutes de travail à la maternité, premières contractions deux heures avant.

2ème enfant (traitement similaire prescrit par l’homéopathe traitant qui avait prédit un temps de travail réduit de moitié) juste le temps d’arriver à la maternité (1 heure au total)

Eczéma du nourrisson du 1er enfant : traitement allopathique crème à la cortisone, efficace sur le coup mais l’eczéma revient dès qu’on s’arrête, on s’oriente vers l’homéopathie en avertissant le généraliste allopathe qui nous dit : « Vous pouvez lui donner des tonnes de granules, ça ne fera rien du tout ». L’homéopathe consulté donne un traitement de fond et de judicieux conseils d’hygiène et évidemment, ça marche.

Maladies infantiles : rhino, otites, angines, toux diverses, infections virales, scarlatine, rougeole, rubéole, varicelle, oreillons (c’était le bon temps ils n’étaient pas vaccinés pour rien sauf DTcoqP obligatoires) toutes soignées en homéopathie par le médecin traitant homéopathe (très disponible) sauf une otite et une angine qui ont nécessité un traitement antibiotique (vacances du médecin homéopathe, consultations aux urgences)

Grippe sans complications : pas de vaccin, traitements préventifs d’hiver +traitements homéo en cas d’attaque, 3 ou 4 épisodes grippaux en 40 ans

Infections urinaires récidivantes de la grand-mère : éradiquées avec URVA URSI.

Notre médecin traitant homéopathe, en plus du traitement homéopathique, a toujours prescrit les examens nécessaires pour éviter tout risques (radio, prises de sang, scanner, doppler..) lors de diverses pathologies (lombalgie, claquage musculaire, épisode d’hypertension passagère..) et n’aurait pas hésité à prescrire de l’allopathie si cela s’était avéré nécessaire.

A ce jour, grâce à l’homéopathie, tout le monde est en bonne santé, nous avons appris à faire attention à notre santé, à soigner les petits bobos et affections mineures sans consulter inutilement.

Bref, on fait faire des économies à la sécurité sociale…

Et si l’homéopathie n’était qu’effet placebo, cela signifierait que nous n’avons jamais été malades en quarante ans ! Etonnant, non ?

Médecins consultés : Annie Vaulpré (Lyon) avant 1985, Bernard Albouy médecin traitant (Bourg en Bresse)



De l'auteur : Mireille




retour accueil

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon - Tel : 06 89 28 33 20 - courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109
En aucun cas les informations et conseils proposés sur ce site ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un professionnel à rechercher dans notre annuaire : Rubrique annuaire des praticiens