Logo APMH
Liste des témoignages reçus par l'APMH :

Homéopathie pour toute la famille !

Le texte reçu par l'APMH :

Je sollicite une consultation auprès d’un médecin homéopathe depuis des décennies, pour des
problèmes ORL, dans un premier temps, après traitement allopathie. Le médecin homéopathe a
modifié « le terrain » après plusieurs hivers, et cela fait bien 35 ans que je ne traîne plus des rhumes
pendant des mois. J’ai 70 ans bientôt et j’ai hérité d’une mauvaise circulation avec intervention aux
2 jambes pour varices internes, intervention pratiquée volontairement après mes 2 grossesses. J’ai
demandé au médecin homéopathe si elle pouvait intervenir pour éviter à terme les contentions ; elle
m’a indiqué qu’à ce stade, elle ne pouvait rien faire. Je poursuis le port des contentions et consulte
tous les 12 ou 18 mois un phlébologue. Ce dernier me prescrit par ex en mars de l’hamamélis
composé, en m’indiquant la prise des granules quand les jambes sont lourdes l’été. Ce mois dernier,
j’ai ressenti en plus une vive douleur dans les jambes et j’ai même hésité à consulter. J’ai eu le
réflexe de prendre les granules et au bout de 4 jours les symptômes ont disparu.
J’ai eu besoin d’un traitement ponctuel chaque année pour soutien psychologique lié à la maladie de
mon mari. Sans ce traitement homéopathique, je pense que j’aurais craqué ou j’aurais dû avoir des
arrêts de travail. Depuis plus de 10 ans, c’est une simple dose à prendre et non x granules /jour. Mon
mari est décédé l’an dernier d’un cancer avec multi pathologies. J’étais épuisée mais au moment de
son départ et les semaines et mois suivants, je n’ai rien pris de plus que l’uni dose prescrite !
Mes enfants, adultes, ont le réflexe de l’homéopathie pour des choses basiques, l’arnica par ex. Ils
sont en bonne santé et consulteront si besoin et en fonction de la pathologie, un médecin
homéopathe.
Ma mère consultait un médecin généraliste et une fois l’an, un homéopathe pour soutien
psychologique. Au départ en retraite du médecin généraliste, elle avait 60 ans, elle a décidé de
consulter uniquement le médecin homéopathe et cela jusqu’à l’âge de 85 ans, date à laquelle il lui
était difficile de se déplacer au cabinet médical. Elle « boudait » comme moi le vaccin contre la
grippe et prenait les granules d’homéopathie qui ont permis d’éviter la grippe !
Je me souviens d’une cousine qui habitait la Normandie et qui est venue, en 1980, pour sa fille alors
âgée de 10 ans, consulter mon médecin homéopathe : le diagnostic a été pertinent et le problème
réglé !
Quand j’entends sur les ondes de France Inter en Juin et cette semaine, » l’effet placébo et celui de la
consultation qui dure plus d’un quart d’heure qui « guérit » en partie le patient », je bondis ! Bien
sûr l’échange posé et l’écoute du patient c’est évidemment positif, mais la prise de granules prescrite
en mars et utilisée l’été, c’est du placébo ? je suis témoin vivante de l’efficacité !
MON REVE : que l’homéopathie soit reconnue comme complément de la médecine au même titre
que d’autres médecines ou pratiques alternatives, offrant une liberté de choix au patient lors d’une
première consultation, en intégrant bien que tout ne peut être réglé par l’homéopathie, qu’il
convient de ne pas nier les progrès de la médecine ni les avantages d’une médecine préventive. Et je
rêve que tous soient ouverts aux pratiques différentes et sérieuses qui ont fait leur preuve ; je sens
le mouvement en marche et cela me convient.
Le 18 juillet 2018, Jeanne D



De l'auteur : Jeanne D de Ressuire




retour accueil

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon - Tel : 06 89 28 33 20 - courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109
En aucun cas les informations et conseils proposés sur ce site ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un professionnel à rechercher dans notre annuaire : Rubrique annuaire des praticiens