Logo APMH

Liste des articles parus dans la lettre :

Témoignage d'une mère de famille

photo de l'auteur absente
par MPML
( )


Spécialité de l'article : Pédiatrie

Parution du 2002-08-01   pour la lettre n° 30

Temoignage d'une mere de famille Je suis la maman d'un petit garçon qui vient d'avoir 6 ans. Depuis sa naissance mon fils est suivi par un médecin homéopathe, ce qui lui a évité des rhinopharyngites à répétitions depuis sa mise en collectivité. Bien entendu, il a eu toutes les vaccinations nécessaires et obligatoires et ce médecin n'a jamais hésité à prescrire des médicaments allopathiques lorsque cela était nécessaire. Mon fils est allergique au lait de vache et de chèvre ainsi qu'à tous leurs dérivés. Nous devons donc appliquer un régime alimentaire strict.. C'est ainsi qu'à l'école il bénéficie d'un PAI (Programme d'Accueil Individualisé), mis au point par son médecin homéopathe. Alors que les autres enfants de l'école ayant des allergies alimentaires (arachides, oeufs) ne mangent pas à la cantine, nous sommes convenus avec l'équipe enseignante qu'il fallait lui autoriser la vie scolaire la plus proche de celle des enfants de son âge. Je fournis donc toutes les collations du matin (qui lui sont strictement personnelles) et les goûters, y compris pour Noël ou Pâques. Il mange à la cantine car je fournis les repas . Afin qu'il bénéficie de la meilleure intégration possible, je me procure à l'avance les menus et fabrique la même chose. Depuis sa scolarisation il n'a pas eu à souffrir de sa particularité. Par contre, les autres enfants sont très sensibles à ce problème car mon fils a souvent des desserts plus appétissants que ceux du repas collectif , comme les glaces par exemple : les siennes sont à l'eau alors que les autres enfants ont droit à des "pots" moins colorés. Je sais par les mamans que certains enfants aimeraient être aussi allergiques pour avoir autant de chance... Tout s'est bien passé, jusqu'au jour où... il a voulu faire son propre test et vérifier s'il était toujours allergique. Il a donc accepté un bonbon d'un camarade dans la cour de récréation en trompant la vigilance des enseignants. Dans l'heure qui a suivi la prise il s'est mis à gonfler, son corps s'est couvert d'urticaire et j'ai eu droit à l'appel de la maîtresse qui se demandait ce qui se passait, l'enfant ne voulant rien dire... Elle lui a donc donné les médicaments prévus dans le programme allopathique classique et nous a attendus. Malgré l'enquête approfondie, nous n'avons rien pu détecter de suspect d'autant plus que cet enfant, très conscient de son allergie, a toujours docilement suivi le régime. Le lendemain, aucun autre signe ne s'étant manifesté, il est reparti à l'école mais avec un tube d'Histaminum 4 CH dont il devait prendre 5 granules chaque fois que les boutons apparaîtraient (il sait parfaitement prendre tout seul ses médicaments). Bien entendu la maîtresse a vu qu'il prenait des granules et m'a téléphoné car l'urticaire revenait légèrement. Après explications c'est elle-même qui les lui a donnés. Lorsque je l'ai récupéré le soir, tout le personnel de l'école a été très étonné de la rapidité d'action de l'homéopathie par rapport à d'autres traitements et nous avons donc pu en parler. Il a fallu 2 jours pour qu'il me dise que le bonbon avait quand même été très bon mais qu'il ne recommencerait pas parce que cela faisait mal? Nous devons faire face à des crises d'asthme après des otites bilatérales car son allergie se manifeste suivant cet enchaînement: ?dème, urticaire, eczéma puis otite et asthme. Malgré tout , à l'étonnement général des maîtresses et des mamans, cet enfant ne manque jamais l'école. Bien entendu, toutes savent qu'il est suivi par un homéopathe et certaines me demandent régulièrement son adresse pour leurs enfants toujours sous antibiotiques pendant les mois d'hiver, avec des absences répétées en classe. MPML

 

Témoignage

illustration absente

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon
Tel : 06 89 28 33 20
courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109