Logo APMH
Liste des articles parus dans la lettre de l'APMH:

Les témoignages

photo de l'auteur absente
par Les patients
( )


Spécialité de l'article : Généraliste

Parution du 8/26/18   pour la lettre n° 88

Nous commençons nos témoignages, par celui de Christophe K, car il donne une réflexion très intéressante sur la liberté…

« Quant à moi, je me suis beaucoup intéressé aux pratiques du Dr Deltombe.  Ce qui m'a frappé, c'était la rigueur et la clarté de ses explications que je n'avais pas rencontrées chez le premier pédiatre pourtant bien réputé à Versailles. La caractérisation du sujet, celle de la maladie suivait une logique précise pondérée par les conditions (épidémie, situation des autres membres de la famille, climat, ...). Et ce qui validait son analyse, c'était la description très détaillée du processus que devait suivre la guérison ... qu'elle suivait effectivement ! A la moindre déviance observée du processus prévu -assez rare pour ce que j'ai pu observer sur nos quatre enfants- il fallait l'appeler à 7h et faire la "queue téléphonique" auprès de cette célèbre Francine : la description des nouveaux symptômes devait être rapide et claire, ce qui intimidait toujours ma femme ! (comme en général je m'occupais de l'enfant malade alors que ma femme était au téléphone, je suivais l'échange avec beaucoup d'intérêt !). C'était particulier mais sur toutes ces années j'ai pu constater l'efficacité .... et l'exigence que cela demande aux médecins qui la pratiquent vraiment.

De façon plus générale cette fronde contre l'homéopathie m'agace profondément et me révolte :
- en quoi cela gêne-t-il l'exercice de la médecine allopathique ? Les homéopathes n'ont jamais cherché, je crois, à interdire l'usage de l'allopathie.
- "On ne voit pas comment cela pourrait fonctionner puisqu'il ne peut plus y avoir de principe actif avec les fortes dilutions !" La belle affaire ! Henri Poincaré aurait dit : "Peu importe qu'une théorie soit juste si elle est utile ! Et c'est bien le cas aujourd'hui pour certaines personnes. Combien de pratiques ont précédé la compréhension ? Pour exemple, la machine à vapeur a clairement précédé la thermodynamique; la construction de maisons et autres cathédrales a évidemment précédé la formulation de la mécanique et de la résistance des matériaux telles que nous les connaissons. On peut reprendre toute l'histoire des sciences pour découvrir que très souvent une certaine pratique a bien précédé sa théorisation.
- l'allopathie, qui par ailleurs a évidemment apporté des progrès, comprend-elle toujours si bien les mécanismes qu'elle met en œuvre? Combien de molécules se révèlent utiles pour un tout autre usage que ce qui était visé ? Combien de médicaments sont interdits, après des années de commercialisation ? L'usage parfois incertain de médicaments allopathiques n'a-t-il pas eu des effets secondaires? à l'échelle des patients (pour notre fille aînée, la liste des médicaments augmentait pour couvrir les effets "secondaires" des précédents), à l'échelle de la population ? (cf. la résistance croissante aux antibiotiques, ... : qui bien utilisés de façon pertinente ont évidemment fait faire un progrès gigantesque)
- les dégâts induits : qu'il y ait des erreurs médicales, c'est certain. Et je ne vois pas que l'allopathie nous en affranchirait plus. Ne devrions-nous pas même craindre l'inverse une fois une sorte de monopole obtenu ? Où les collusions avec les laboratoires pharmaceutiques sont-elles les plus à craindre ?

Mais quelles seraient donc les causes de cette forme de totalitarisme? Que les patients rechignent toujours plus à la pratique allopathique ? Et la réponse serait dans la contrainte ? Voilà une bien curieuse méthode ! Comme l'écrivait, il me semble, Rousseau   ".... il faudra les forcer à être libres". Ne faudrait-il pas plutôt à l'allopathie chercher les causes de ce désamour ?

Pour suivre une succession de témoignages plus parlant les uns que les autres, vous en trouverez d’autres sur notre site. Les témoignages, anonyme dans nos pages et sur notre site sont envoyés à la ministre de la santé avec les coordonnées complètes des patients et de leur médecin.

« Ma fille aînée a d'abord été soignée par un pédiatre allopathe jusqu'aux otites à répétitions commencées à l'âge de un an.
Traitée par anti-inflammatoires et antibiotiques elle se plaignait et entendait de moins en moins bien. Inquiète, je me suis tournée vers l'homéopathie. Le Docteur Deltombe a soigné par homéopathie les otites aiguës et l'otite séreuse jusqu'à retrouver de beaux tympans qui permettent à ma fille d'être musicienne. Les trois autres enfants ont été soignés uniquement par homéopathie sans complication. Notre dernier a aujourd'hui 20 ans »                               Nathalie K

 

« 3 témoignages :
Le 1er remonte à une trentaine d’années en arrière et concerne mon mari qui, alors âgé de 27ans, avait contracté un zona.
Une dose de VARICELLUM 9CH et 24h après, c’était terminé.....
Le 2ème concerne mon fils lorsqu’il avait 7/8 ans et qu’un début d’inflammation de l’appendice avait été diagnostiquée. Quelques granules de BRYONIA 5CH plusieurs fois consécutives dans la journée et le lendemain les analyses biologiques étaient parfaites, plus de trace d’infection. Et opération évitée.
Un dernier exemple, pour ma fille cette fois (alors nourrisson) dont les symptômes de gastro-entérite ont disparu en quelques heures suite à la prise de ARSENICUM ALBUM 5CH. »         Françoise B

« Pour répondre à votre message ,je tiens à vous dire que mon fils âgé de 8 ans a eu l’ostéomyélite au genou gauche. Opéré 2 fois. Ne se remettant pas comme il aurait fallu. Avec douleurs et enflures du genou gauche, j’ai consulté un homéopathe qui lui administre pendant très longtemps des doses d ostéomyéline Rémission spectaculaire. 
Un immense merci à l’homéopathie »                       Mary VL

«Entre autres le traitement de la scarlatine de ma fille (âgée de 3 ans 1/2) par Mercurius solubilis 7CH et Belladona 7CH en alternance, plus Pyrogénium 9CH au coucher ! La fièvre (40, 2 dixièmes) est tombée en 4 jours maxi et elle a été remise en une semaine ! Et aussi, toujours avec elle (elle était tuberculinique, vaccinée +++ et était très souvent malade), une pneumopathie aiguë avec teint gris et vomissements, symptômes inquiétants qui ont été améliorés presque instantanément dès la première prise de 3 granules d’Antimonium tartaricum 5CH !!!

C’était au tout début de mes études en homéo et je n’aurais jamais osé faire cela avec un patient! Je peux dire que ma fille m’a servi de cobaye !!!  C’est ainsi que j’ai été convaincue de son efficacité et que plus rien ne m’a arrêtée! »                                 Marie Claude Y

« J'ai été soignée dès mon enfance par l'homéopathie parce que ma maman était une convaincue.
Quand j'avais environ 10ans (1962 ?) je me suis mise à tousser beaucoup, l' homéopathe (Dr Quenot, Lyon 7e) qui suivait la famille a diagnostiqué une primo infection pulmonaire (il avait une radioscopie dans son cabinet). Il m'a prescrit un traitement homéopathique et a dit "si ça ne s'améliore pas, on sera obligé de l'envoyer à Villard de Lans (près de Grenoble, un village en moyenne montagne qui avait un "préventorium" pour les enfants). Je n'ai pas eu besoin d'aller en préventorium , le traitement homéo a été efficace. En 1970 je suis entrée à l'école d'infirmières, il fallait passer un certain nombre d'examens pour s'assurer que l'état de santé des candidates étaient compatible avec le métier, entre autres une radio pulmonaire et une cuti. Le compte rendu de la radio disait ceci: état cicatriciel ancien, primo infection, cuti inutile.
Je pense que c'est un témoignage qui peut être utile bien que ce soit ancien mais j'ai pensé à cet exemple parce qu'il concerne une maladie qui peut être sévère »                                          Claire M

« Voici un cas typique concernant notre chienne : celle-ci ne pouvait poser sur le sol une de ses pattes postérieures : foulure, irritation ? Nous lui avons administré, selon des conseils éclairés, du Rhus Toxicodendron et du Ruta en 9 CH (règles bien définies : dilution, quantité, espacement des prises en dehors des repas). Trois jours écoulés et notre chienne gambadait à nouveau comme si rien ne s’était passé. Le problème identique intervint 2 ans après. Même médecine, même résultat.
Notre chienne était-elle sous l’emprise de l’effet placebo ? Mystère impénétrable …  Je vous laisse rire de bon cœur.
Pour en finir, tout ceci me fait bouillir et je vais me diriger vers ma pharmacie, pour choisir des granules, afin de calmer mon irritation
Olivier N

« Sous l'influence des courriers que j'ai reçu par la sécurité sociale à mon 50ième anniversaire pour que j'aille faire tous les examens qu'ils préconisent à cet âge fatidique, je me suis décidée à aller faire ma première mammographie. La radiologue a découvert dans mon sein gauche des "micro-calcifications intéressant le quadrant interne et supérieur qui nécessitent dans un premier temps la réalisation de macro biopsies" . Je n'avais absolument pas envie de faire ces examens à mon goût invasifs et dangereux (j'avais lu que des cellules cancéreuses essaimaient lors de biopsies) et j'ai donc décidé de consulter un homéopathe uniciste de la région de Nancy où je suis domiciliée. Il a compris ma démarche et m'a prescrit Lac Equinum en différentes dilutions. J'ai ensuite consulté sur une base régulière, tous les 2 mois/ 2 mois et demi. Les remèdes évoluaient et le médecin pratiquait la palpation de mon sein gauche pour voir si une grosseur apparaissait. Au bout d'un an et demi, il m'a demandé de faire ma deuxième mammographie afin de vérifier que les palpations qui s'avéraient négatives étaient justes. Je suis allée faire l'examen dans un cabinet de radiologie différent du premier afin d'éviter toute a priori et jugement . La conclusion de la deuxième mammographie est la suivante:  "pas de lésion suspecte identifiée. (ACR1 droit et ACR2 à gauche, alors qu’ils étaient ACR4 au départ !)"
On peut donc supposer que les remèdes homéopathiques reçus depuis presque un an et demi ont contribué à faire disparaître les microcalcifications. »                                         Caroline R

Précision des médecins de Caroline :
« Surtout que les microcalcifications, ce sont des défenses. Comme ils n'ont aucun moyen d'exalter les défenses, ils les prennent pour la maladie, comme avec les taux d'anticorps dans plusieurs maladies virales »                                                            Simone F

« Si nous prenons de front le système, c'est tous les médecins unicistes qui seront interdits d'exercer ! C’est mieux de préciser que ce sont les usagers qui refusent les examens invasifs et les traitements lourds allopathiques et prennent des risques ; Oui, il faut que les malades prennent le risque de passer pour idiots de s'imaginer que la guérison vient du remède homéopathique. Eux ne risquent rien d'autre ! »  Francis et Simone

Et sur cette évidence : à nous patients de nous battre pour la défense du libre choix thérapeutique, nous sommes obligés d’arrêter là les nombreux témoignages reçus. Mais vous pouvez les retrouver sur notre site : http://apmh.asso.fr/pages/temoignages/choix

Granules en tube
Granules en tube
retour accueil

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon - Tel : 06 89 28 33 20 - courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109
En aucun cas les informations et conseils proposés sur ce site ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un professionnel à rechercher dans notre annuaire : Rubrique annuaire des praticiens