Logo APMH
Liste des articles parus dans la lettre de l'APMH:

Apport de l’homéopathie dans la lutte contre la fièvre hémorragique Ebola

photo de l'auteur
par Françoise Saint-Didier
( Médecin homéopathe)


Spécialité de l'article : Humanitaire

Parution du 01/11/2014   pour la lettre n° 73


C’est à la demande d’HSF Bénin, qui souhaitait que je leur en parle en septembre, que j’ai essayé de trouver les remèdes susceptibles d’être utilisés dans la fièvre hémorragique à virus Ebola.
Dans un 1er temps, j’ai répertorié  seulement 3 symptômes : fièvre hémorragique, perte de liquide, diarrhées et vomissements. 2 remèdes répondaient à ces 3 symptômes : Crotalus Horridus et Carbo vegetabilis.  J’ai alors discuté avec des confrères, relus des articles mentionnant les symptômes (malheureusement non modalisés, comme on souhaite en trouver en homéopathie), j’ai regardé les photos d’internet, un peu plus parlantes et j’ai agrandi ma répertorisation en incluant, les phlyctènes, la noirceur de la peau, la faiblesse intense, les douleurs musculaires, les douleurs en avalant, la faiblesse avec maux de tête, les douleurs thoraciques, les différents saignements (nez, poumons, yeux) et aussi un symptôme plus rare qui est signalé : le hoquet, semble t’il assez fréquent,  que j’ai modalisé avec la fièvre (hoquet pendant la fièvre).
Là encore le remède qui ressort est Crotalus Horridus, suivi par Lachesis. Je ne suis pas surprise de voir apparaitre des serpents, avec tous ces symptômes d’hémorragies, de coagulation intra-vasculaire disséminée,  la coagulation noirâtre, la nécrose, qui évoquent une envenimation.

Les  principaux symptômes  de ces  serpents, auxquels il faudra ajouter Bothrops, qui est un remède de coagulation intravasculaire disséminée (CIVD).

Je n’ai malheureusement trouvé aucun symptôme concernant la langue dans les descriptions.

Qu’en est-il des autres remèdes auxquels il faut savoir penser ?

Pour  conclure beaucoup de grands remèdes homéopathiques, parmi lesquels  j’aurais tendance à privilégier Crotalus Horridus,  si on doit parler de remède d’épidémie.  Tout en sachant que comme toujours en homéopathie, il faut savoir trouver le ou les symptômes les plus rares, bizarres et curieux pour donner le remède le mieux adapté à chaque patient.

photo colorisée virus Ebola
photo colorisée virus Ebola
retour accueil

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon - Tel : 06 89 28 33 20 - courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109
En aucun cas les informations et conseils proposés sur ce site ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un professionnel à rechercher dans notre annuaire : Rubrique annuaire des praticiens