Logo APMH
Liste des articles parus dans la lettre de l'APMH:

Editorial de la lettre 86

photo de l'auteur
par Isabelle Rossi
( Présidente)


Spécialité de l'article : Editorial

Parution du 3/6/18   pour la lettre n° 86

Chers amis, bonjour,

Vous recevez en ce début d’année une lettre trimestrielle réduite. En effet, les tarifs postaux ayant énormément augmenté cette année, et ne pouvant pas vous adresser les reçus fiscaux et la convocation à l’Assemblée Générale par mailing, nous en sommes réduits à un service minimum à moins de 20 grammes par plis !

Tous ceux, nombreux, et nous les en remercions, qui ont fait un ou plusieurs dons cette année, trouveront donc le reçu fiscal à joindre à leur déclaration d’impôt, et tous sans exception vous recevez la convocation à notre Assemblée Générale du 24 mars 2018.
Nous remercions la librairie Cadence 69005 Lyon qui met gracieusement à notre disposition sa salle de conférence. Nous vous y attendons nombreux. Si vous ne pouvez venir, n’oubliez toutefois pas d’envoyer votre procuration avec votre don 2018, tous les ans nous recevons trop de procurations non valables car non accompagnées d’un chèque ! Plus nous regrouperons d’adhérents plus nous serons représentatifs en face des pouvoirs publics pour défendre notre liberté de choix thérapeutique….

Il va falloir être très vigilant en ce début d’année 2018, les consignes européennes discréditant fortement la médecine homéopathique,

Le 29 septembre 2017, les autorités de santé ont déclenché une offensive sans précédent pour supprimer l’homéopathie.
Le Conseil scientifique des Académies des sciences européennes a remis ce jour-là un rapport réclamant le déremboursement de l’homéopathie
Motif invoqué ? Sa prétendue « inefficacité » : « Il n'existe, écrivent les auteurs du rapport, aucune preuve, scientifiquement établie et reproductible, de l’efficacité des produits homéopathiques – même s'il y a parfois un effet placebo. »
ce verdict repose sur des données mensongères et incomplètes, mais qu’importe… « quand on veut tuer son chien, on l’accuse de la rage » dit le dicton.

Le Royaume Uni étant le premier pays à en faire les frais : leur parlement ayant décidé de dérembourser l’homéopathie… Heureusement en France la forte mobilisation des patients pour défendre l’homéopathie commence à porter ses fruits, mais si vous ne l’avez pas encore signée, il est encore temps et important de le faire
Homéopathie : Pétition :
Non au déremboursement !
Adressée à Madame la ministre de la Santé Agnès Buzyn,
Madame,
Le 29 septembre dernier, le Conseil Scientifique des Académies des Sciences Européennes a demandé, dans un rapport rendu public, le non-remboursement de l’homéopathie.
Le motif évoqué par le rapport est une prétendue « inefficacité ».
Aujourd’hui, pourtant, un tiers des Français utilisent l’homéopathie dans leur pratique de soins. Contre l’asthme, l’eczéma, une angine, un rhume, des règles douloureuses, mais aussi pour lutter contre des maladies beaucoup plus graves ou handicapantes comme le stress chronique, l’anxiété, les troubles du sommeil ou certains états dépressifs sévères.
Tous font le constat d’une efficacité concrète de l’homéopathie pour se soigner.
La demande de non-remboursement de l’homéopathie est d’autant moins légitime que les conclusions du Conseil Scientifique reposent sur une étude australienne profondément biaisée :
•    Elle a été réalisée à deux reprises, la première, plus favorable à l’homéopathie, n’ayant jamais été publiée !
•    Elle compte seulement 176 études évaluées au lieu de 1800 annoncées.
•    Elle écarte de l’analyse toutes les études comptant moins de 150 participants (soit 171 essais ignorés), sans la moindre raison scientifique.
•    Le Pr Peter Brooks, qui a dirigé l’étude, a « oublié » de déclarer qu’il était membre du groupe de pression anti-homéopathie (Friends of Science in Medicine).
 Et il y a pire :
Une autre étude française a montré qu’un patient qui consulte un médecin homéopathe coûte… 35 % de moins à l’assurance maladie (consultation et prescription comprises).
35 % moins cher !!!  C’est dire qu’il faudrait au contraire ENCOURAGER les patients à se soigner avec l’homéopathie !!!
Ainsi voit-on poindre la vraie raison du déremboursement de l’homéopathie :
Il s’agit de changer radicalement les pratiques de soin des millions de Français qui se soignent aujourd’hui avec l’homéopathie pour qu’ils se tournent vers les pilules des laboratoires pharmaceutiques.
Des médicaments chimiques qui resteront remboursés, eux…
Donner raison à ceux qui veulent dérembourser l’homéopathie, c’est PRIVER INJUSTEMENT des millions de personnes d’une alternative de soin préférable à l’absorption de pilules chimiques aux multiples effets secondaires.
NOUS REFUSONS cette vision qui va à l’encontre de l’intérêt des patients.
NOUS REFUSONS cette menace sur notre liberté thérapeutique !
NOUS REFUSONS qu’une fois de plus, des décisions qui limitent les choix des patients soient prises dans le seul intérêt de l’industrie pharmaceutique et de ses relais.
Et c’est pourquoi nous vous demandons, Madame la Ministre, d’agir avec la plus grande détermination pour faire barrage au déremboursement des traitements homéopathiques.
Je vous prie de croire, Madame la Ministre, à l’expression de ma considération distinguée.

Ceux qui ne peuvent pas aller sur le lien pour signer la pétition en ligne,
http://www.apmh.asso.fr/breves/view/120
Peuvent-nous envoyer ce courrier en le signant et précisant en toutes lettres,leur nom et adresse postale, nous le ferons suivre

Gravure de Hannemann
Gravure de Hannemann
retour accueil

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon - Tel : 06 89 28 33 20 - courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109
En aucun cas les informations et conseils proposés sur ce site ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un professionnel à rechercher dans notre annuaire : Rubrique annuaire des praticiens