Logo APMH

Liste des articles parus dans la lettre :

GELSEMIUM

photo de l'auteur absente
par La rédaction
( )


Spécialité de l'article : Médicaments homéopathiques

Parution du 2010-01-01   pour la lettre n° 41

C’est le jasmin jaune de Virginie, narcotique puissant qui a remplacé l’opium pendant la guerre civile américaine, à dose pondérable bien sûr. Cet arbrisseau à feuilles persistantes, à fleurs jaunes odorantes, vit dans les bois humides du sud-est des Etats-Unis. On utilise la partie souterraine.

Trois grandes directions guident l’utilisation :

  • - la grippe,
  • - le trac,
  • - les paralysies.


LA GRIPPE
La fièvre apparaît par paliers. Le malade est congestionné courbatu, abattu, somnolent, tremblant, mais il n’a pas soif.
  de la 5 CH à la 9 CH plusieurs fois par jour.

LE TRAC
avec toutes ses causes et tous ses symptômes secondaires (tremblements, diarrhée, envie impérieuse d’uriner, accélération du rythme cardiaque, hypersensibilité, céphalées…)
  7 ou 9 CH : trois granules deux ou trois fois par jour jusqu’à l’amélioration.

  15 CH : une dose ou 10 granules à titre préventif (la veille d’un examen).

LES PARALYSIES
à tous les niveaux, suite d’épreuves psychologiques, de maladies virales, d’insolation.
  9 à 15 CH : une ou deux fois par jour jusqu’à amélioration.

Le malade Gelsemium est aggravé par le trac, l’orage, la chaleur. Le malade Gelsemium est amélioré par le mouvement lent, l’air frais, l’élimination des urines.

Article en lien avec le sujet :

"Chic, on part en vacances !"


Gelsenium

Gelsenium

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon
Tel : 06 89 28 33 20
courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109