Logo APMH

Liste des articles parus dans la lettre :

Sciences et Santé : quelques nouvelles

photo de l'auteur absente
par Jacqueline Peker
( Docteur Vétérinaire)


Spécialité de l'article : Historique et divers

Parution du 2006-04-01   pour la lettre n° 42

VIRUS H5N1

Il sera difficilement transmissible d’homme à homme, car il ne réussit pas à infecter la partie haute des voies respiratoires et à profiter, comme les virus grippaux humains, de la toux pour se propager. C’est ce que révèle la revue scientifique « Nature ». Le virus, incapable de se reproduire seul, doit pouvoir pénétrer dans une cellule pour détourner la machine cellulaire à son profit… et pour pénétrer dans une cellule, il a besoin de se lier à des molécules jouant le rôle de porte d’entrée ou de réception. Tout cela peut paraître bien compliqué, mais c’est tout de même rassurant de savoir que si H5N1 n’a pas la bonne clé, nos organismes ne seront pas atteints. A ce jour, on parle d’une centaine de décès humains provoqués par une contamination à partir d’oiseaux malades, mais aucune contamination d’humain à humain n’a pu être prouvée. Dans presque tous les pays atteints, les conditions d’hygiène sont plus que douteuses. Les personnes voyageant en Asie, en Afrique et même au Moyen Orient doivent éviter de se promener sur les marchés où dans les villages dans lesquels les volailles sont plus nombreuses que les habitants. L’absorption de Thymuline 9 CH ou de Cuivre-Or-Argent avant le départ peut aider à stimuler leurs défenses naturelles.

L’ACTIVITE PHYSIQUE DIMINUE LES RISQUES DE CANCER DU SEIN

C’est ce que révèle une étude française récente ayant porté sur 100.000 femmes. Cette activité physique doit être soutenue, quotidienne et parfaitement adaptée à chaque personne. Le ménage peut être considéré comme une bonne activité, mais aussi le jogging, la natation, les arts martiaux, le squash, la danse. Cette baisse du risque est présente chez « les femmes à risque », à savoir les femmes en surpoids, sans enfants, utilisatrices de traitements hormonaux substitutifs ou ayant un antécédent familial de cancer du sein. La pratique doit être régulière et bien conduite. N’oublions pas que le cancer du sein représente plus du tiers des cancers féminins et correspond à 10.000 décès par an environ.

illustration absente

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon
Tel : 06 89 28 33 20
courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109