Logo APMH

Liste des articles parus dans la lettre :

LA GRIPPE AVIAIRE : ce que vous devez savoir...

Photo de l\'auteur
par Alain Horvilleur
( Médecin Homéopathe à Lyon)


Spécialité de l'article : Maladies infectieuses

Parution du 2006-02-01   pour la lettre n° 41

Depuis des mois, les médias sont mobilisés contre la grippe aviaire qui n’aurait provoqué chez l’homme que quelques dizaines de morts. Mais on en prévoit des milliers, des millions, là et ailleurs, et tout cela fait l’affaire des grands laboratoires qui signent des contrats un peu partout dans le monde, vendant des antiviraux, promettant des vaccins.

Oui, la grippe aviaire existe et le virus influenza aviaire est hautement pathogène. Sont atteints, les oiseaux sauvages et domestiques et la contagion est assurée par les eaux souillées par des fientes contaminées.

Pourquoi une telle panique ? Parce que le virus H5 N1 de la grippe aviaire peut se recombiner avec le virus de la grippe humaine saisonnière et former un virus nouveau, un mutant contre lequel nous n’aurions aucune défense immunitaire. Depuis deux ans, moins de 100 personnes sont mortes sur plus d’un milliard d’habitants vivant dans des conditions d’hygiène quasi moyenâgeuses.

Bien sûr, par l’intermédiaire des oiseaux migrateurs, le virus se rapproche de l’Europe et les différents ministères ont pris des mesures concernant l’importation, la chasse, le contrôle de tous les élevages. Mais, il n’y a aucun risque à consommer les viandes de volailles, les œufs et tous les produits dérivés (le virus est détruit à des températures supérieures à 70 °).

Le vaccin contre la grippe saisonnière ne peut pas protéger l’homme contre la grippe aviaire... Merci aux médias d’avoir su provoquer une telle panique. Quant au Tamiflu®, antiviral censé être efficace contre le virus H5NI… inutile de vouloir encombrer vos armoires à pharmacie.

L’Homéopathie est chaque année utilisée pour prévenir ou guérir la grippe « ordinaire » et avec une efficacité que nous n’avons plus à démontrer. Alors, l’Homéopathie peut-elle jouer un rôle en ce qui concerne la grippe aviaire ? OUI, car elle sait renforcer les défenses immunitaires. OUI, car de nombreux pays savent que des médicaments homéopathiques sont efficaces contre les maladies épidémiques. Fin novembre 2005, à Paris, 150 médecins représentant plus de 25 pays se sont engagés avec enthousiasme, et avec beaucoup de prudence dans cette aventure humaine.

Depuis 200 ans, les homéopathes – médecins, pharmaciens, vétérinaires – ont prouvé qu’ils assument toujours leurs responsabilités avec la plus grande rigueur.

Le mot du Docteur Alain Horvilleur

Partant du fait qu'il s'agit d'un nouveau virus, certains s'imaginent qu'il faudra lui opposer des médicaments homéopathiques spéciaux, voire nouveaux, pour traiter la grippe aviaire. En fait, si le virus attendu est bien un mutant, les homéopathes savent déjà, par expérience, qu'il provoquera des symptômes connus et nécessitera la prescription d'un ou plusieurs médicaments homéopathiques assez classiques dans le domaine de la grippe. Ils savent également qu'il y a des épidémies Gelsemium (prédominance des tremblements), d'autres Rhus toxicodendron (douleurs musculaires), d'autres encore Eupatorium perfoliatum (douleurs osseuses), ou même Arsenicum album (symptômes intestinaux), Bryonia alba (muqueuses sèches), Lachesis (avec bronchite), etc. La question qui se pose est en fait : lequel de nos grands médicaments va avoir la vedette à l'occasion de cette nouvelle épidémie ?

Article en lien avec le sujet :

Réflexion sur la grippe aviaire


grippe aviaire

grippe aviaire

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon
Tel : 06 89 28 33 20
courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109