Logo APMH

Liste des articles parus dans la lettre :

« Borax et Kali Bichr...vous m'otez les maux de la bouche! »

photo de l'auteur absente
par Anne Calcagni-Dunogues
( Stomatologue)


Spécialité de l'article : Stomatologie

Parution du 2007-09-01   pour la lettre n° 46

Qui au cours des ses petits tracas quotidiens n’a pas un jour fulminé contre l’agacerie lancinante des ces petites choses que l’on appelle communément « aphtes » et qui peuvent durer volontiers quelques jours voire quelques semaines, usant la patience et le sourire.

Personnellement j’ai mon duo « d’enfer » auquel peu de ces «feux de la bouche » résistent (sauf cas de déficit immunitaire majeur) et dès que je suis victime de stomatite aphteuse je sors mon Borax 7 CH qui, associé à mon Kalium Bichromicum 7 CH, au rythme de 2 à 3 granules deux à trois fois par jour soulage mes douleurs buccales en un voire deux jours.
KALIUM BICHROMICUM
L’occasion pour le coup de se repencher sur la matière médicale de ces deux nosodes et de partager avec vous quelques rafraîchissements originaux qui m’ont amusée voire fait sourire :



Notre ami Kali di chromas est assez bien connu pour soigner les sécrétions qu’elles soient nasales ou bronchiques de type vert/purulent et visqueux, difficile à sortir (moyennant force et effort) car souvent collant, crouteux ou compact.
Qui ne se souvient pas de l’avoir utilisé dans la sinusite « bloquée » à juste titre puisque l’impression d’avoir un «bloc » solide sur le front et plus particulièrement à la racine du nez ou le long des sourcils est bien réelle…. ?
Allez donc essayer de respirer avec ça!.... « Ça COLLE » !!!

La migraine qui se présente sous cette forme sinusienne peut aussi bénéficier de lui !

Il a gagné aussi sa notoriété dans le soin des ulcères ou des fissures à bords relevés recouverts d’une croûte « coriace »…qu’ils se situent dans la bouche, le pharynx, le nez ou l’estomac (avec une douleur irradiant vers le haut de l’œsophage), la peau ou ailleurs.

Son aggravation par le froid et l’humide présage bien qu’il se porte mieux au chaud qu’au déshabillage.
Et l’horaire aggravant de 2/3 heures du matin…bien des asthmatiques vous en parlerons.

MAIS VOUS EN SOUVENIEZ-VOUS ?

Que comme Lachesis notre ami Kali Bichr se déclenche à la suppression artificielle d’un catarrhe ?

Le côté « racine douloureuse» bien connu pour la base du nez est évoqué aussi dans la matière médicale pour les douleurs et aphtes à la « racine » de la langue (le fait de la tirer en avant est d’ailleurs bien martyrisant !!) et il est signalé aussi dans certaines douleurs constrictives de la « racine »du pénis ?
Même « la racine » de la luette est gonflée et douloureuse dans les angines kali bichr.

Kali bichr (on y pense assez moyennement en rhumatologie) aggrave paradoxalement les sciatalgies lorsqu’on fléchit la jambe !.......surtout chez une personne qui déclare volontiers qu’elle a les articulations qui craquent


Kali

Kali

.
Les douleurs dentaires irradiant en étoile jusqu’aux sinus peuvent aussi justifier de Kali bichr.

Il est par ailleurs un grand « copain » de la couleur « jaune citron »…..pensez y devant un dépôt d’une telle couleur sur la langue ou lors de vomissements biliaires du même acabit !

Enfin, si notre ami Kali Bichr est un fanatique de bière…..elle ne le lui rend pas beaucoup puisqu’elle elle aurait tendance à l’aggraver……

Quant à mesdames et messieurs, si après avoir uriné, vous vous trouvez confronté au syndrome : « groumph j’y retourne…j’ai une goutte qui reste ! » pensez au facétieux Kali Bichr !....Il est peut-être responsable.

BORAX

Borax quant à lui est LE traitement dont on se souvient en premier lieu pour les divers aphtes fissurés crouteux et sanglants dans les muqueuses en général et dans la bouche en particulier qui mettent (sans lui) un temps fou à cicatriser….
D’ailleurs…il n’est pas inutile d’y penser dans le cas de cystites ou d’entérites qui donnent l’impression que l’on est « plein d’aphtes » dans l’ urètre le colon ou la vessie !

Les habitués de Borax savent aussi combien le sujet qui en aurait besoin tolère mal les mouvements descendants que ce soit en avion, en bateau, en voiture car ils déclenchent de telles nausées qu’elles donnent envie de renoncer à ces moyens de transport !
Ces sujets là sont d’ailleurs volontiers nerveux, anxieux, agités, inconstants.

MAIS VOUS EN SOUVENIEZ VOUS ?

Que comme Nux Vomica notre ami Borax sursaute pour un rien ou au moindre bruit ?
Qu’il en souffre aussi lors de son premier sommeil et qu’il tressaute dans son lit comme si il allait tomber ?

Que comme Mercurius Solubilis, Borax a une grosse langue molle qui garde l’empreinte des dents ?

Que les nausées, si classiques aux mouvements descendants, Borax s’en plaint aussi quand il pense trop…ou alors à des sujets trop complexes pour lui ?

Que bébé Borax pleure et s’agite et crie pendant la tétée, ou pendant les selles ou les mictions comme si toutes ses muqueuses étaient aphteuses et lui faisaient mal?
Et que maman Borax, elle, vous déclare froidement que c’est « l’autre sein » qui fait mal quand bébé tête à un sein !!!!!!!!!!

Enfin pensez aussi à lui quand vous voyez un sujet se tenir les plis de l’aine quand il tousse….c’est décrit ainsi dans la matière médicale.

Voilà....j’espère que tout comme moi vous aurez pris plaisir à refaire connaissance avec ces deux nosodes bien pratiques et amusants par certains côtés.

Au plaisir d’échanger de nouveau avec vous...

 

Anne Calcagni-Dunogues


Borax

Borax

Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Administration

Association pour la Promotion de la Médecine Homéopathique
23B rue Bourget 69009 Lyon
Tel : 06 89 28 33 20
courriel : apmh.asso@orange.fr
Association régie par la loi 1901 - déclaration N°W691069632 - ISSN: 1969-3109